09/11/2007

Après la lumière, les ténèbres...

Vous savez la ville de Genève a beaucoup, beaucoup, mais vraiment beaucoup de bonnes idées.

Je travaille place Grenus et j'ai reçu, il y a quelques semaines, une lettre m'annonçant l'installation d'un jardin suspendu sur la place, dans le cadre d'une série d'illuminations. Cette missive faisait référence à la Fête des Lumières de la ville de Lyon.

J'ai trouvé l'idée plus qu'intéressante.

Il a fallu 3 jours pour tout installer. Sur un treillis, l'artiste avait attaché des centaines d'étoiles en papier. Des spots de différentes couleurs permettaient de donner l'impression de voir de multiples fleurs entre les arbres de la place.

Bref pas mal du tout.

Et cela nous donnait un sujet de conversation.

Les bons genevois râlaient, les moins bons genevois appréciaient (étant carougeois, j'avais l'obligation de n'être pas d'accord avec les bonnes dames de St-Gervais).

Et là paf, après 1 semaine, fini, circulez , il n'y a plus rien à voir. Les étoiles sont toujours présentes mais les lumières ont été éteintes.

Franchement, c'est vraiment n'importe quoi.

Les lyonnais se marrent.

 

 

06:25 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires


C'EST PAS CON :) j'aimerais bien bosser avec lui, ca me changerais des cons avec qui je travail, a ce sujet j'ai lu un livre paru en france, petit chef d'oeuvre que je m'empresse de partager, le site de l'auteur est ici
http://www.travailleravecdescons.com

amicalement
Stan

Écrit par : Stan | 09/11/2007

Entièrement d'accord, c'est n'importe quoi. Les quelques fils tendus dans la rue des Etuves faisaient penser à une toile d'araignée, rendant la rue encore un peu plus glauque. Les fils ont été enlevés, mais l'éclairage public n'a pas été rétabli.
Franchement, cette "fête des lumières" n'a de fête que le nom, du n'importe quoi, et en comparaison avec Lyon, médiocre, sans envergure et sans aucun sens.

Écrit par : Tatage | 09/11/2007

Les commentaires sont fermés.