13/11/2007

CEVA pas...

Il court, il court le CEVA du bois joli

Elle court, elle court la rumeur de la République.

900 millions au départ, 2 milliards à l'arrivée.

Qui va payer ?

En plus, il semble que la France se désintéresse complètement du projet et que c'est un bureau d'ingénieur genevois qui a dû reprendre les études concernant le tronçon sur son territoire. 

Vous connaissez les rumeurs. Elles existent lorsque la communication ne fonctionne pas.

La commune de Carouge a fait opposition. Elle désire un tracé en tunnel sur tout son territoire. Tous les partis politiques, représentés au conseil municipal, ont appuyé cette démarche. Cette unanimité aurait dû avoir un certain poids aux yeux du Conseil d'Etat. Et bien pas de réponse, nous ne savons rien. On nous fait lanterner. Nous avons l'impression d'être des gueux attendant la bonne volonté du Prince.

Que le dialogue ne soit pas possible, dans un si petit canton, fait réfléchir.

Il court, il court monsieur Cramer des mandats jolis.

Ils râlent ils râlent les citoyens de ce canton...

 

06:13 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Mais depuis ils ont fait certaines modification et le projet a été adopté par referundum financier.

Écrit par : Gert | 20/12/2009

Les commentaires sont fermés.