14/11/2007

Mourir comme un juste

Le suicide assisté fait débat.

La possibilité, pour Exit, de se rendre dans des EMS ou des hôpitaux à la demande de patients, est débattue.

Je prends conscience que notre attitude face à notre mort a complètement changé depuis ces vingt dernières années. Lorsque que j'ai commencé à faire des stages dans les hôpitaux, je me rendais compte que nous mentions sytématiquement aux malades pour ne pas leur "faire peur". D'une certaine façon, nous leur dérobions leur mort.

Et puis les soins paliatifs se sont mis en place. Tout a changé. La mort nous était redonnée. Elle refaisait partie de nous, naturellement. Le dialogue était rétabli.

Diablement difficile ce dialogue avec une personne qui arrive au bout du chemin, mais essentiel.

Et c'est là que j'ai commencé à admettre que chaque malade avait le plus strict droit de choisir son moment.

Il ne faut pas légiférer, mais si le suicide assisté n'est pas possible au domicile du patient, il faut alors le permettre sur son dernier lieu de vie.

Cela se fait, chaque cas est unique.

Chaque Homme a droit à une mort digne et juste.

 

 

06:28 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

La médecine de pointe avec toute la technologie a créé l'assistance au suicide sans le savoir. Parce qu'aujourd'hui en milieu hospitalier les médecins peuvent utiliser des moyens qui maintiennent en vie... le problème c'est qu'il n'y a pas de vraie réflexion au moment de l'urgence... L'âge n'est pas un critère mais dans nos sociétés occidentales si vous êtes jeunes on vous réanime avec tout l'attirail...ensuite si vous êtes un handicapé grave pour le restant de vos jours et que vous devez être institutionnalisé....on se dit que on n'aurait peut-être pas dû....

Écrit par : gaby | 14/11/2007

Les commentaires sont fermés.