05/01/2008

Je déteste faire les courses !

Et vous...

Je veux être plus précis... Je déteste faire les courses dans un supermarché.

J'ai l'impression d'entrer dans quelque chose d'impersonnel. C'est moche, c'est froid, c'est trop propre. Les aliments ne ressemblent à rien. J'imagine que tout va avoir le même goût.

Même texture, même couleur.

Ce qui manque, c'est l'odeur.

L'odeur ; c'est les souvenirs, c'est le rappel de petits moments de bonheur, c'est l'envie de cuisiner, de manger.

J'ai encore dans ma mémoire olfactive, l'odeur du stand de l'Italien au marché de Plainpalais à Genève. 

Lorsque vous passiez devant son étal, vous étiez obligés de vous arrêter. Tout participait à votre plaisir; la couleur, le mélange des choses, les effluves.

Les olives, le parmesan, les pâtes, les douceurs, les anchois, les huiles...

Et c'était encore mieux dans son magasin de Saint-Gervais.

Souvenirs, souvenirs.

Je suis en train de devenir un vieux grincheux.

10:48 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Oui, vous me semblez bien grincheux ! Vieux, je ne sais pas puisque je ne vous ai jamais rencontré...
Les olives, le parmesan, l'excellent parmesan même, tout cela existe encore et il est facile de constater que vous ne faites pas souvent les courses si non, vous le sauriez... Oui, il est facile en Suisse de trouver les meilleurs produits, les inoubliables odeurs et même certains magasins tout public proposent encore ces produits à notre choix.
Le choix est toujours présent dans notre richissime pays. Ce qui pose problème, ce qui met un frein à notre goût est ailleurs. Il est dans l'état de nos finances... Je ne sais pas quel est le budget d'un médecin genevois fut-il de gauche ou participant convaincu de nos assemblées religieuses ? Par contre je connais bien les limites de ma bourse et ce n'est pas moi qui traiterai les supermarchés de moches, froids ou trop propres. Les supermarchés font encore dans ce pays le bonheur des petits budgets et la propreté qui y règne, si elle ne vous amène pas de dissentries au cabinet nous évite de prendre rendez-vous chez vous trop souvent !

Chacun voit midi à sa porte comme on dit encore à la campagne... N’est-il pas vrai docteur ?

Écrit par : méchante madame | 05/01/2008

eh oui l'epicerie Rochat avait du bon...

Écrit par : Kiwi | 09/01/2008

Les commentaires sont fermés.