24/01/2008

Pour un "Grenelle" de la santé ...

Mon confrère, Bertrand KIEFER, dans son bloc-notes hebdomadaire de la Revue Médicale Suisse, m'a fait réfléchir avec une constatation toute bête.

Il compare le débat démocratique au sujet de l'école et de la santé.

Il constate que la majorité des citoyens a une opinion sur l'école et l'éducation et qu'elle n'hésite pas à l'exprimer.

Rien de semblable pour la santé, qui représente pourtant le deuxième plus important sujet de préoccupation des suisses.

Les associations de patients existent, mais elles représentent peu d'assurés et elles n'ont pas une grande visibilité.

La dispute politique est maigre et de peu d'intérêt.

Les médecins n'arrivent pas à représenter une contre-pouvoir valable.

Les caisses-maladies sont devenues la seule force de décision.

Pourquoi ce désintérêt ?

Un ras le bol général ? Un sujet trop compliqué pour bien le comprendre et en débattre ?

La santé est peut-être quelque chose de tellement personnelle que nous avons de la peine à nous ouvrir sur les autres pour en parler.

Il n'empêche qu'il est urgent que le citoyen participe au développement futur de la santé.

Trouvez-vous normal, que dans les conseils d'administration des caisses maladies, qui sont en majorité des mutuelles, il n'y ait ni médecins, ni représentants des assurés ?

Les propositions doivent venir de la base. Tous les usagers de la santé devraient pouvoir donner leurs avis.

A quand un grand débat national !

 

 

 

 

06:36 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Cher Docteur: entrez dans n'importe quel magasin, même soi-disant bio, rayons "aliments" .Entre guillemets, car au vu de ce qui s'y trouve, on pourrait dire, rayon "poisons" (oui, avec un seul "s").
En effet: qu'observons-nous?
Pour 1 article sain, par exemple les pommes (partant de l'idée qu'elles n'ont ni engrais, ni traitements chimiques, ni métaux toxiques), combien d'articles poisons? (Prenez-donc Mars!), de bombes à retardement pour la santé?
Réponse: 9 articles poisons.
Bon, les rayons ça n'est pas la consommation. Alors voyons ce qu'il y a dans les paniers à la caisse.
Horreur: ce n'est plus 1 sain contre 9 poisons, c'est carrément que des poisons: pas de pommes, de noix ou de radis (sauf bien sûr en purée sucrée avec arômes et conservateurs ou au vinaigre avec sel, arômes et conservateurs etc.)
Et pourquoi on marche? La pub, plus gros budget devant la recherche dans le domaine pharmaceutique p.ex.

Cher Docteur (et chers lecteurs de ce commentaire): je la pousse un peu trop loin? Bien sûr, je suis outrancier.
Mais à la réflexion, tellement outrancier que celà?
Savez-vous ce que veut l'Economie?(pas si éco que ça)
Elle veut la maladie (ça permet de vendre plus de médicaments)
Elle veut l'accident (voitures puissantes et rapides) le handicap: ça coûte, et ce qui coûte rapporte). C'est la chasse à la sacro-sainte "Plus-value" (vendre le plus cher possible le produits élaborés au prix de revient le plus bas possible, au mépris de la santé et de l'écologie.
Même les gouvernements courent après l'augmentation du PNB qui comprend tous les frais de maladie et de santé, car plus le PNB est élevé, plus j'ai de pouvoir, plus j'ai d'argent (CQFD?).
Mes sources "Santé": Pr Walter C. Willet, Fac. médecine de Harvard.
Santé! à tous
fred

Écrit par : fred | 29/01/2008

Salut BB,j'adore tes blogs.Je ne sais pas ou tu prends le temps, mais je suis admiratif.De plus ton intelligence, ton esprit incisif et ta plusme font merveille.Amitiés.JC

Écrit par : Canavese JC | 29/01/2008

Cher Docteur: entrez dans n'importe quel magasin, même soi-disant bio, rayons "aliments" .Entre guillemets, car au vu de ce qui s'y trouve, on pourrait dire, rayon "poisons" (oui, avec un seul "s").
En effet: qu'observons-nous?
Pour 1 article sain, par exemple les pommes (partant de l'idée qu'elles n'ont ni engrais, ni traitements chimiques, ni métaux toxiques), combien d'articles poisons? (Prenez-donc Mars!), de bombes à retardement pour la santé?
Réponse: 9 articles poisons.
Bon, les rayons ça n'est pas la consommation. Alors voyons ce qu'il y a dans les paniers à la caisse.
Horreur: ce n'est plus 1 sain contre 9 poisons, c'est carrément que des poisons: pas de pommes, de noix ou de radis (sauf bien sûr en purée sucrée avec arômes et conservateurs ou au vinaigre avec sel, arômes et conservateurs etc.)
Et pourquoi on marche? La pub, plus gros budget devant la recherche dans le domaine pharmaceutique p.ex.

Cher Docteur (et chers lecteurs de ce commentaire): je la pousse un peu trop loin? Bien sûr, je suis outrancier.
Mais à la réflexion, tellement outrancier que celà?
Savez-vous ce que veut l'Economie?(pas si éco que ça)
Elle veut la maladie (ça permet de vendre plus de médicaments)
Elle veut l'accident (voitures puissantes et rapides) le handicap: ça coûte, et ce qui coûte rapporte). C'est la chasse à la sacro-sainte "Plus-value" (vendre le plus cher possible le produits élaborés au prix de revient le plus bas possible, au mépris de la santé et de l'écologie.
Même les gouvernements courent après l'augmentation du PNB qui comprend tous les frais de maladie et de santé, car plus le PNB est élevé, plus j'ai de pouvoir, plus j'ai d'argent (CQFD?).
Mes sources "Santé": Pr Walter C. Willet, Fac. médecine de Harvard.
Santé! à tous
fred

Écrit par : fred | 29/01/2008

La santé, c'est ce qui sert à ne pas mourir chaque fois qu'on est gravement malade.

Écrit par : Magazine | 10/12/2013

Les commentaires sont fermés.