31/01/2008

Mais qu'a donc fait l'Afrique pour mériter cela ?

J'avoue que je ne sais pas.

Toutes les explications que je pourrais avancer me semblent vaines et peu convainquantes.

Fatalité, séquelles du colonianisme, corruption, faute à pas de chance, problèmes climatiques, fuite des élites, pillage des ressources premières...

De toute façon tout le monde s'en fout. Et c'est là que que se situe le tragique. L'Afrique ne nous intéresse plus, à part comme destination de vacances.

On se massacre au Kenya, aucun problème vous pouvez aller au bord de la mer, mais si c'est sûr, aucun souci. Et puis un peu d'adrénaline rend le voyage intéressant.

Que font nos gouvernements ? Rien à part de créer des forces de maintien de la paix qui servent qu'à se donner une certaine bonne conscience.

Que faites vous ? Comme moi rien... "De toutes façons se sont des sauvages..."

Notre pauvre fond de racisme est remis au goût du jour. Commode...

Je rêve d'entendre une voix africaine que me parlera d'avenir, d'espoir, d'éducation.

Rien à part des dirigeants tenant des discours de haine et de violence. Disons le franchement des paroles de colonialistes de la grande époque.

Je rêve d'entendre une autre voix de l'Afrique.

Il va se réveiller quand le bon Dieu !!!

 

 

 

 

06:21 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Ce n'est pas qu'on s'en fout. C'est qu'on n'a pas la force de porter le monde sur nos épaules. Dans mon quartier il y a eu un meurtre dernièrement. Même ça j'ai de la peine à assimiler.

Écrit par : K. | 31/01/2008

Lisez "Et si l'Afrique refusait le développement ?" d'Axelle Kabou (l'Harmattan 1991) ainsi que "Négrologie" de Stephen Smith (Calmann-Lévy 2003).
Si vous n'avez jamais vécu en Afrique, vous n'apprendrez rien sur ce continent ici sans passer par les bons auteurs...
Par exemple, hier sur RSR1, on a pu entendre Charles Beer déclarer que dans ses écoles, on apprenait que le génocide rwandais était principalement dû au passé colonial, ce qui participe purement et simplement du négationnisme. Regardez ce qui sort actuellement sur Paul Kagamé...

Écrit par : Géo | 31/01/2008

Il y'a des continent qu'on aide et qui à un moment donné, sortent un peu la tête de l'eau avec la volonté de s'en sortir. L'Afrique est l'un des continents dont l'aide international est la plus active dans le sens où le continent Africain est l'un des premiers à avoir eu une aide internationale

Depuis les décennies que l'on entend parlé de la pauvreté africaine, Les gens voient que le résultat n'a malheureusement pas beaucoup évolué. Quand un pays africain trouve la paix, cela ne dure malheureusement que 10 à 15 ans. Alors peut-être les gens se lassent ou se pose des question? Je ne sais pas, c'est une hypothèse...

Écrit par : DdDNews | 31/01/2008

"Je rêve d'entendre une voix africaine que me parlera d'avenir, d'espoir, d'éducation." Moi aussi! Il y a des poètes en Afrique, des penseurs, des écrivains... pas assez connus sans doute. Ce qui se passe au Kenya et qui était une affaire d'élection politique bascule dans le tribalisme. Comme cela est arrivé au Zimbawe peu après l'indépendance, entre ZAPU (Matabele Ndebele) et ZANUPF (Shonas)....Ce qui nous attend en Afrique du Sud, si ZUMA prend le pouvoir l'année prochaine, nous retomberons dans les haines tribales entre zoulous et ...les autres tribus alors qu'une lutte commune contre l'apartheid avait (tant que cela fut possible) rassemblé les Africains en tant qu'Africains! . Peut-être que la BBC ( British Broadcasting Corporation) est encore la meilleure source qui nous aide à comprendre quelque chose dans cette confusion mise en exergue par nos médias sans trop approfondir le "pourquoi".

Écrit par : cmj | 31/01/2008

Tiens, cela fait plaisir d'être enfin une fois d'accord avec vous, sauf votre respect, très honorable cmj.

Écrit par : Géo | 31/01/2008

Une bonne illustration de l'incommensurable incompétence et nullité des oligophrènes qui s'expriment sur l'Afrique à la TSR dans le téléjournal de ce soir : "des Kenyans réfugiés dans leur propre pays". N'importe quel enfant de 10 ans sait qu'il n'y a pas de réfugié dans son propre pays, avec les droits reconnus aux réfugiés par le droit international, mais des IDP, internal displaced persons. (Tous les enfants de 10 ans, sauf bien sûr ceux de Vaud et Genève, dont l'intelligence a été sciemment brimée par les socialistes Anne-catherine Lyon et Charles Beer).

Écrit par : Géo | 31/01/2008

Les commentaires sont fermés.