01/02/2008

Erreurs médicales ...

Première page de l'Hebdo, "Erreurs médicales, le patient toujours perdant"

La frousse !

Ce sujet est d'importance, il faut accepter d'ouvrir le dialogue.

A chaque fois, une immense souffrance, chaque cas étant particulier, chaque cas étant inadmisible, scandaleux.

Avant, on ne voulait pas en parler, parce que le médecin était considéré comme infaillible, omniscient.

Il faut être humble et accepter que l'erreur existe, qu'elle peut arriver et qu'elle arrivera un jour.

La maladie est une injustice et non une punition, l'erreur médicale est toujours une injustice.

Il faut en parler. Il faut l'intégrer à l'enseignement médical. Il faut publier pour que le médecin apprenne.

Tous les actes médicaux sont potentiellement dangereux, même ceux qui semblent les plus bénins. Vous remarquerez que pas mal de cas sont arrivés lors de traitements non vitaux, ni essentiels.

Vous devez réfléchir avant de commencer une thérapie. Vous devez en discuter avec votre médecin de famille, qui lui vous connaît bien. Vous devez être convaincu. Vous devez peut-être demander un deuxième avis. 

Je ne fais jamais opérer un patient qui doute, qui a peur. Il ne faut rien imposer.

Je dois être certain que le traitement est nécessaire.

Et puis si malheureusement, les choses ne se passent pas bien, accepter de reconnaître son erreur et en discuter ouvertement avec le patient.

Le dialogue, la disponibilité, l'humilité permettent de désamorcer bien des situations de crise.

 

 

 

 

 

06:31 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Presque d'accords avec vous sauf que la maladie n'est ni une injustice ni une punition!?!

Ca fait peut-être "beau" de le dire mais une maladie est là pour une raison (quelle soit connue ou non et pour les accidents il en est de même)(Virus, défaillance du corp humain (eh non, la vie n'est pas si parfaite pour tout le monde et il faut accepter que la manière dont la "nature" nous a conçu nous portera peut-être préjudice un jour)).

Refuser de l'accepter ne va en rien améliorer la situation, ce qui n'emêche pas que cela sois triste, pas facile à vivre, etc...

Les médecins ne sont là "que" pour tenter de régler le(s) problème(s) et qu'ils sont humains. Et l'on peut faire tout ce que l'on peut, l'erreur médicale (comme pour tout secteurs d'activités) peut arriver. Une erreur médicale n'est ni scandaleuse, ni inadmissible, elle est "juste" humaine mais qui a malheureusement des conséquences émotionnellement boulversante. Ce qui est inadmissible c'est que des médecins ne reconnaissent pas leur erreur et qû'ils ne tentent pas (si cela est possible) de réparer, voir atténuer les effets de leur erreur à leur frais (ou celle d'assurance)

Si aujourd'hui on est pas capable d'accepter que l'on vit avec des humains (donc qui sont potentiellement capable de faire des erreurs) mais dont la seule chose que nous pouvons réellement maitriser est la confiance que nous avons à leur aptitude à exercer leur métier, alors je me demande bien à quoi sert vraiment les cours de science à l'école si l'on arrive pas à prendre conscience de cela.

Et de se dire aussi, que rien ne nous oblige à nous faire soigner si nous n'avons aucune confiance aux gens qui sont potentiellement apte à nous aider, c'est un choix purement personnel.

Écrit par : DdDNews | 01/02/2008

Les commentaires sont fermés.