09/02/2008

A quoi peut bien servir la torture !

A rien. A rien... A rien

A s'avillir, à détruire nos valeurs démocratiques et chrétiennes. A nier notre condition d'Homme.

Comment un pays, comme les USA, peut-il admettre ce genre de traitement. Pourquoi la presse, l'opinion publique ne réagissent-elles pas ?

Il faut un sacré courage pour pouvoir dire non. Il faut un sacré courage pour dénoncer ces méthodes.

Vous, moi, eux peuvent dans certaines situations admettre, se taire, participer.

Le tortionnaire est toujours un homme ou une femme ordinaire.

Alors il faut éduquer, il faut défendre certaines valeurs, il faut être impitoyable.

Et puis certaines catégories professionnelles doivent ne rien laisser passer et dénoncer tous les manquements aux régles du droit international et des conventions de Genève.

Je pense à la police, à l'armée, aux eccléciastiques et aux médecins.

Lors de séances de torture il y a toujours un médecin qui est là pour surveiller. Plus le pays est dit moderne, plus la torture est pensée comme quelque chose de "scientifique". Il y aura donc toujours des docteurs "Mengele" pour planifier, tester, encourager et diriger.

Alors il faut que nous réagissions. Ces confrères doivent être dénoncés, condamnés. 

Comme médecin, j'ai cette responsabilité et je dois l'exercer.

Au plus près de nos consciences, c'est en modifiant de toutes petites choses, en faisant de petits pas que nous pourrons empêcher l'inavouable. Cela n'arrrive jamais par hasard. C'est parce que nous avions permis, que nous avions fermé les yeux que l'improbable est là.

Ne dormons pas, soyons vigillant.

 

 

 

 

 

 

 

13:45 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

L'affiche de AI que vous reproduisez est proprement effrayante mais juste. Elle montre qu'il n'y a pas de différences entre le tortionnaire à la gégène et le militant de AI. tous deux sont prêts au pire pour leur cause, ils sont complétement pareils. Et en aucun cas, l'un ne vaut moralement plus que l'autre.

Écrit par : Géo | 09/02/2008

Géo, je crois que vous n'avez pas compris l'affiche de AI. Il s'agit de réagir par la parole, écrite ou dite, contre la torture et non pas, comme vous semblez le comprendre, en attaquant les bourreaux à coup de stylos pointus!!

Écrit par : olegna | 09/02/2008

Tout ça, c’est de la théorie.

Quand on vous amène un terroriste poseur de bombes, il y a deux attitudes possibles : le faire parler ou lui tenir un sermon à base de d’avilissements, de valeurs démocratiques et chrétiennes, de négation de la condition d’homme, pardon d’Homme…, d’éducation, de défense de certaines valeurs, de droit international, de conventions de Genève, de conscience, de modification de petites choses, puis d’envoyer une cassette audio aux proches des victimes…

J'en ai parlé avec des gens qui se sont un jour, retrouvés en face de ce choix. Ils n'avaient pas la même perception des choses, que le cul dans un fauteuil, devant un écran d'ordinateur...

Écrit par : Scipion | 10/02/2008

Je persiste à dire que l'acte militant est porteur du pire. Les jeunes filles qui vont se faire exploser en Israël ne croient-elles pas mourir pour la bonne cause ?
L'idéologie sous-jacente à AI, c'est la political correctness. Ne voyez-vous pas tous les dégâts humains qu'elle provoque autour de nous ? le pouvoir malfaisant qu'elle donne à ceux qui savent la manipuler ?
Vous voulez un exemple ? Les églises militent pour une augmentation à 0.7 % du PIB de l'aide suisse à la coopération au développement. Oh que c'est choli ! Et sur le terrain, encore plus de séminaires de formateurs de formateurs de formateurs, à 1000 dollars par jour pour les grands Experts, logés dans les meilleurs hôtels de la place. Pour parler, parler et apprendre à parler...
J'ai pas mal d'exemples à votre disposition, Olegna.

Écrit par : Géo | 10/02/2008

Les commentaires sont fermés.