19/02/2008

Vos artères n'aiment pas les particules fines...

Tous aux abris, ne sortez plus, ne respirez plus, les particules fines vous guettent.

Vous savez ces trucs tellement petits qu'aucun filtre ne retient, pas même vos poumons et que vos pots d'échappement rejettent joyeusement dans l'atmosphère.

Et bien cela " fout" en l'air vos artères. Elles se bouchent à vue d'oeil. Une étude américaine a démontré que si vous vivez au bord d'une route à grand trafic, vous avez 55 % de chance de faire un problème cardiaque.

Ces minuscules substances sont fortement oxydantes et elles provoquent une réaction inflammatoire dans les vaisseaux.

Bref votre bon cholestérol se fait la malle et le mauvais danse la gigue dans vos artères.

Mettre un masque en tissu, cela sert à rien.

Remettre la main sur votre masque à gaz et vous promenez avec... Probablement pas.

Alors faites gaffe. Pas d'exercices physiques les jours de grande pollution. utlisez les transports en commun, réduissez votre vitesse sur les autoroutes.

Sinon votre coeur pourra dire "Atmosphère, atmosphère est-ce que j'ai une gueule d'atmosphère"

 

 

 

06:14 Publié dans Général | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Dimanche je suis allé à Chamonix et la vitesse sur autoroute devait être réduite de 20 kms (contrôles radars à l'appui) et bien r espectée. Mais dites-moi, pourquoi le canton de Genève est-il si frileux ? Ou peut-être que la pollution s'arrête à la douane de Moellesulaz ?

Écrit par : genevois frontalier | 19/02/2008

Oui moi aussi je suis allé à Chamonix et ça allait trop vite. Mais heureusement quand on monte au Brévent et qu'on enroule les thermiques, eh ben ça va un peu mieux, pas vrai... Smile!
Moralité: y a pas 10'000 solutions... restez chez vous et fermez les fenêtres.

Écrit par : petit petit | 20/02/2008

Les commentaires sont fermés.