01/04/2008

Ces médicaments qui nous font grossir...

Tout les jours, l'obésité fait la une des journaux.

On parle même. à juste titre, d'une épidémie. Aux USA, 2/3 des adultes sont en surpoids. Lorsque les chercheurs ont étudiés les causes de ce problème, ils se sont rendus compte que certains médicaments pouvaient être incriminés.

Nous connaissons depuis longtemps le rôle de la cortisone dans la prise de poids, mais les scientifiques ont démontrés que les traitements psychiatriques (antidépresseurs, stabilisateur de l'humeur et antipsychotiques) pouvaient faire prendre jusqu'à 30 kilos.

Le problème, c'est que les fabriquants ont minimisé le problème. le New York Times a publié récemment un document interne de la compagnie Lilly qui démontrait que son médicament "Zyprexa" (Olanzapine) avait provoqué chez 30 % des patients une augmentation de poids de 10 kilos à 30 kilos.

Le méchanisme responsable est mal connu. Il semble que certains médicaments psychiatriques modifient le contrôle, par le cerveau, de la prise de calories en augmentant l'appêtit.

Lorsque nous savons que 33 millions d'américains sont sous ce type de traitement, nous comprennons facilement l'importance du problème

Une catégorie  semble particulièrement à risque : les enfants entre 10 et 15 ans. Aux Etats-Unis, les prescriptions d'antipsychotiques ont augmenté de 5 fois pour cette tranche d'âge. 

Alors que faire...

Simplement exigez de l'industrie qu'elle informe correctement le grand public et que lorsque qu'un antidépresseur est prescrit, tout bêtement suivre le poids de nos patients, leurs donner des conseils diététiques et surtout ne pas les culpabiliser.

07:25 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Que dire de la Dépakine alors ? ou bien de la combinaison des 2 ? de l'aspartame aussi, que la FDA a pourtant refusé de mettre sur la marché pendant 20 ans ? et pour l'accepter les faucons US ont changé le directeur ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 01/04/2008

Les antipsychotiques sont une telle saloperie que les prescrire à des enfants c'est tout simplement de la maltraitance! C'est contre cela qu'il faut se battre en premier.

L'industrie pharmaceutique n'informera JAMAIS correctement. Il n'y a que le profit qui compte à ses yeux. Elle paie les chercheurs pour dire du bien de ses médicaments même quand ils sont capables de nous tuer.

Ras le bol d'entendre que la prise de poids est dûe à une augmentation de l'appétit. C'est plutôt le métabolisme qui est affecté par les médicaments.

Écrit par : ras le bol | 01/04/2008

Merci d'attirer l'attention sur ce problème qui va prendre de l'importance puisque les assurances suppriment de plus en plus les remboursements de ce qui n'est pas pharmaceutique: Après les limitations drastiques des physiothérapies (qui permettaient un meilleur contact avec son corps), il y eut les restrictions
des psychothérapies et, en cours, les limitations des soins en EMS qui encouragent aussi la relation au corps.
La votation du ler juin décidera si les caisses maladies pourront continuer dans cette direction ou...NON

Écrit par : MF de Meuron | 01/04/2008

Les commentaires sont fermés.