18/04/2008

Tibet suite... ou de l'importance des symboles.

964775386.jpg 

C’est fait, c’est voté ; Carouge a accepté une résolution du PDC demandant que le drapeau du Tibet soit hissé devant la mairie du premier au dernier jour des jeux olympiques.

 

J’espère que les autres communes genevoises vont suivre cette proposition et peut-être, rêvons, toutes les communes de Suisse. N’oublions pas que la commune d’Onex a déjà mis en évidence les couleurs tibétaines.

Mais en fin de compte « A quoi cela sert, encore de la bonne conscience à bon marché, de la démagogie politique, du racolage d’électeur, enfin bref des c… »

Et bien ce geste ne sert à rien. C’est pourquoi il est important. Il faut de temps en temps savoir manier certains symboles et oser protester.

Je suis impressionné par cette peur de prendre parti. Elle existe chez tout le monde. Il est vraiment difficile de se lever pour affirmer sa vérité. Mais il faut oser franchir le pas.

A les « si j’avais su, si je m’étais rendu compte, si j’avais pu... »

Le Tibet représente tous les autres combats pour la dignité humaine, le droit de croire, le droit de s’exprimer.

Ce drapeau nous rappelle qu’il y a également dans le reste de la Chine des opposants qui sont « embastillés ».

Il nous rappelle toutes les autres atteintes des droits de l’Homme qui malheureusement gangrènent notre monde.

Il nous rappelle que le sport est en train d’être bouffé par le fric.

Il nous rappelle qu’il est extrêmement difficile de vivre notre humanité.

Il nous rappelle qu’il faut savoir tendre la main.

Il nous rappelle que les gestes symboliques ont de l’importance.

 

Alors pourquoi pas dans votre commune, chez vous…

06:45 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Docteur,

Vermier aussi a hissé les couleurs tibétaines sur nos mâts.

Symbolique soit ce geste, c'est une marque de solidarité avec un peuple et un pays occupé qui nous ressemble en bien des points.

Bien à vous Docteur,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 18/04/2008

Lumineux ! Donc un drapeau kanak pour le génocide culturel (1) en Nouvelle-Calédonie, un drapeau des îles Falklands pour l' occupation de celle-ci par les anglais,
et un drapeau Chouan (si, si) pour protester contre l' invasion de la Vendée par les troupes anti-royalistes, et un pour la Palestine, la Grenade, le Kenya, les Bretons, les Corses, les Jurassiens...
ça va nous faire des mairies colorées et aux relents fachistes. (2)


(1) je ne connais pas le nom du génie publicitaire qui a inventé ce nouveau concept.
(2) http://www.michelcollon.info/articles.php?dateaccess=2005-08-24%2011:39:05&log=invites

Écrit par : Antoine | 19/04/2008

Sur le site du gouvernement Tibetain en exil
http://www.tibet.com/Status/statement.html
Une jolie photo du Dalai-Lama entouré de Bruno Beger et Heinrich Harrer.

Bruno Beger (27 April 1911) was a German Racial anthropologist who worked for the Ahnenerbe. In that role he participated in Ernst Schäfer's 1938 journey to Tibet, helped the Race and Settlement Office of the SS identify Jews and helped locate subjects needed for a skeleton collection to help educate on the identification of Jewish peoples.

Heinrich Harrer, (6 july 1912) became a member of the Sturmabteilung (SA, or "Brownshirts"), in October 1933. He held the rank of Oberscharführer (Sergeant). Harrer made no secret of his allegiance to National Socialism and was photographed with Adolf Hitler. In March 1938, Austria was annexed by the German regime, as a part of Grossdeutschland ("Greater Germany"). Harrer joined the Schutzstaffel (SS, or "Blackshirts") that same year.

Écrit par : Wenceslas | 19/04/2008

Les commentaires sont fermés.