02/05/2008

Faut-il les enfermer ?

2106238695.jpg 

Que faire avec les psychotiques potentiellement dangereux ?

La question se pose à chaque fois qu’un drame se produit, comme à Genève dernièrement.

Le problème, avec ces malades, c’est que le passage à l’acte est imprévisible. Maintenant, demain, dans 10 ans, jamais…

Le traitement semble avoir de l’effet, tout va bien, le suivi est correct, et c’est la catastrophe.

Il est important d’écouter les proches, de ne pas banaliser, de ne pas attendre pour prendre les bonnes décisions et surtout de surveiller ces personnes.

Des structures fermées existent dans les hôpitaux psychiatriques. Mais comment les gérer, combien de temps peut-on enfermer un malade, qui décide, qui surveille ???

Sacrée responsabilité…

Faire plus … difficile.

I

l ne faut pas que nous retournions en arrière en décidant d’enfermer à vie ces personnes.

L’histoire de la psychiatrie nous a montré ce qu’il ne fallait plus faire.

06:56 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Il y vraiment un petit pourcentage de personnes avec l'étiquette "psychotique" qui sont dangereux et beaucoup de criminels et de pervers qui n'ont jamais été psychiatrisés.

Il faudrait en général améliorer l'écoute des patients psychiatriques au lieu de les assommer avec des médicaments aux effets désastreux sur le cerveau. Parfois le traitement psychiatrique est une telle humiliation et négation de l'être, qu'il pousse à la violence.

Écrit par : K. | 02/05/2008

Les commentaires sont fermés.