06/05/2008

Mère à 60 ans, un étrange débat...

2064101265.jpg

 

Hier nous avons appris que 2 femmes avaient eu, l’année dernière dans notre pays, des enfants à l’âge de 60 ans.

Etrange cette volonté d’immortalité, ce refus d’accepter le cours naturel des choses, d’assumer toutes les périodes de la vie.

Scandaleux ces médecins qui se prêtent à ce genre de traitement.

J’ai beau réfléchir, je ne trouve pas un argument pour justifier cette pratique.

Pourquoi aller contre la nature ?

Pourquoi prendre des risques pour la mère et pour l’enfant.

Et l’enfant dans tout cela, qui pense à lui ?

Il ne suffit pas de le faire, il faut s’en occuper, être présent, l’accompagner surtout pendant la période charnière de l’adolescence. Je me vois mal assumer un ado à 75 ans.

Bref si je continue je vais m’énerver.

Pauvres gamins.

Je ne désire pas condamner les parents.

Par contre je suis furax contre mes collègues, ces docteurs FAUST de bas étage.

Certains pour du fric font n’importe quoi.

07:02 | Lien permanent | Commentaires (24) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Contre nature ? n'importe quoi ! on noms de quoi le progrès de la médecine ne conviendrait-il pas aux femmes ? Car dans ce cas alors nous devons interdire aux homme d'infanter après 60 ans ! Il faut savoir que pleins d'enfants sont élevés par les grands-parents et ils le font souvent bien mieux que leurs parents ! Alors la question d'âge de se pose même pas car en fait une gamine de 16 ans qui infante n'est certainement pas mieux qu'une femme de 60 ans ! Pourquoi n'interdisons-nous pas également le don de sperme ? ça suffit ce matchisme ambient ! une femme de 60 ans est certainement plus à même d'avoir un enfant qu'un homme du même âge, étant donné que l'homme meurt avant !

Écrit par : Café | 06/05/2008

Bonjour docteur,
Je suis tout à fait d'accord avec vous. Ces femmes ont eu au moins une vingtaine d'années de leur vie pour avoir des enfants. Il y a un âge pour tout. Ce sont des faits divers nauséabonds, mais je continue de penser que les "parents" sont les plus condamnables dans l'histoire. Personne n'a obligé ces femmes à se soumettre à des traitemens longs et difficiles juste pour paraître plus jeunes que leur âge. C'est de la vanité pure. C'est une question de responsabilité individuelle, et ces femmes s'en fichent, du moment où leur caprice est assouvi. L'enfant dans l'histoire ne compte pas réellement, c'est un objet qu'elles s'achètent, comme un accessoire de mode. Le plus salutaire, je crois, a été la réaction de pas mal de médécins, qui sont horrifiés par de telles aberrations.

Écrit par : Inma Abbet | 06/05/2008

Aux remarques de Café on pourrait ajouter: Et faut ils aussi interdire aux drogués et aux chômeurs de se reproduire "pour le bien de l'enfant" ?

Faut quand même voir de quoi on parle, de 2 enfants sur toute la Suisse, il est evident que des millier de gamins seront plus malheureux ou maltraités que ces deux là, alors faut il vraiment edicter des lois et interdit pour ça ? Et ce comme toujours au detriment de la responsabilité individuelle ?

AF

Écrit par : Alain Fernal | 06/05/2008

Et est ce que Imna connait ces parents pour en parler aussi durement ? On pourrait aussi faire déraper le débat sur les pétasses de 25 ans qui font un enfant dans le dos du père pour obtenir une pension a vie, voir un passport.

AF

Écrit par : Alain Fernal | 06/05/2008

Est-ce une simple déviation de ce qu'on appelle "évolution de la société", depuis mai '68 ?
Inma nous dit: "Ces femmes ont eu au moins une vingtaine d'années de leur vie pour avoir des enfants."
Vrai et faux.
Vrai biologiquement, moralement, etc.
Faux, plus qu'elles ont du travailler dur à l'école, au travail, sans avoir eu un compagnon, peut-être valable, pour faire, fonder un foyer ( c'est encore la faute des hommes ).
Alors, à 60 ans, la preuve en est, qu'on a envie, chez les femmes, de mettre un enfant au monde.
C'est évidemment pas juste, pour les enfants. Déjà sans père et en plus avec une mère âgée, qui évidemment ne pourront pas empêcher que le pire se produise.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/05/2008

Certes, mais il faut éviter de jeter constamment la faute sur "la société" ou sur "les hommes". Vingt ans, c'est beaucoup de temps pour se décider, pour essayer, pour trouver, et je refuse que toute envie et tout caprice personnel devienne un droit inaliénable.

Écrit par : Inma Abbet | 06/05/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Docteur,

je partage entièrement vote avis sur vos confrères capables de faire vivre ce genre de caprice à des personnes qui seront très vite dépassées par les aléas liés à l'éducation des enfants.

Un ado à 75 ans... je n'ose même pas imaginer.

Vraiment, certains de vos confrères manquent de la moindre de déontologie.

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 06/05/2008

Une solution toute simple pour mettre tout le monde d'accord:
Après un lifting et une liposuccion réussies et s'être tartinée de crème antiridules disgracieuses, une dame de soixante ans ou plus se sent une brusque poussée d'hormones qui la contraignent pratiquement à la gravidité. Elle va donc trouver un médecin spécialisé qui fait les aménagements nécessaires afin, notamment, que son compte en banque prenne du volume et que sa patientèle grossisse elle aussi, lui assurant dès lors un avenir radieux.
Et l'enfant, dans tout ça ?
C'est là qu'est le truc !
Il suffit que le médecin s'engage par écrit à assurer l'avenir financier de l'enfant (éducation, Playstation, téléphone(s) portable(s), vêtements de marque, études jusqu'à 25 ans révolus, etc., etc.), au cas où la mère lâcherait la rampe vers 80 ans voire avant.
Et l'amour, le vrai, pour l'enfant en tant qu'enfant et non pas comme pour une peluche, une poupée ou un yorkshire ?
Ah ben ça, ma bonne dame, on peut pas tout avoir...

Écrit par : Blondesen | 06/05/2008

A mon avis, il faudrait arrêter de blâmer ceux qui permettent d'atteindre le but des caprices de certain(e)s.

Tout comme chacun se plaint aujourd'hui des assureurs maladie.
Sans la LAMAL, les primes n'auraient pas pris l'ascenseur.

C'est pourquoi je reprends ma question :
"Est-ce une simple déviation de ce qu'on appelle "évolution de la société", depuis mai '68 ?"

Doit-on pour autant arrêter le progrès de la médecine ?

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/05/2008

Je me demande bien a quel tabou on a touché pour voir tant de reactions irrationelles:

- Pourquoi cet amalgame entre le desire d'enfant et des futilités cosmetiques comme lifting et liposuccion ?

- Pourquoi presumer de l'avenir financier de l'enfant. Fait on de même pour une personne de 25 ans sans aucune formation, et donc a l'avenir certainement precaire ?

- Comme déja dit: Et pour les hommes alors. Vasectomie obligatoire à 50 ans ?

- "Un ado a 75 ans on n'ose pas imaginé" Comme deja dit aussi: Combien d'enfants ont été elevés tous a fait normalement par leur grand-parents, est ce vraiment si inimaginable ?

Que ce qu'il faut comprendre a travers toute ces remarques, que c'est a l'administration de fixer des limites pour delivrer un "permis d'enfanter" ? Ou peut-être mieux le soumettre au vote populaire communale (haha) ?


AF

PS: La socialiste Mme Maury-Pasquier c'est offusqué de ces 2 naissances "tardive", mais je me demande quel est son avis sur l'adoption par des couples homos ???

Écrit par : Alain Fernal | 06/05/2008

@ AF
Ah non, pas de "permis d'enfanter", ni à 20, 25 ou 60 ans, ou quel que soit l'âge de la mère (ou mieux: des parents).
Juste le simple bon sens et le coeur nécessaires pour comprendre que l'enfant et son intérêt - immédiat et futur - doivent être les seuls critères.

Écrit par : Bondesen | 06/05/2008

Je trouve étrange de vouloir enfanter à cet âge. Mais il y a beaucoup ici bas qui me choque. Il faudrait dire aux femmes qui ont l'intention de mettre leurs bébés au congélateur de les donner plutôt aux sexagénaires!

Écrit par : K. | 06/05/2008

Vanité et égoïsme caractérisent cette démarche! Honte aux médecins qui se prennent pour les Méphiso et aux femmes qui ne pensent qu'à elles, affublées du complexe faustien.

(En termes psychanalitiques, il paraît qu'avoir un bébé dans son ventre, c'est comme avoir un phallus toujours présent)

Écrit par : Micheline | 06/05/2008

On en apprends tous les jours...merci Micheline...
"(En termes psychanalytiques, il paraît qu'avoir un bébé dans son ventre, c'est comme avoir un phallus toujours présent)"

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 06/05/2008

Je ne crois pas que les enfants élévés par des grands parents soient plus heureux que s'ils étaient restés avec leurs parents. Mais il y a dans la vie des accidents qu'on ne peut pas prévoir. De là à provoquer exprès ces accidents... Infliger à des enfants une naissance prématurée sciemment, une santé défaillante, une mère qui n'aura plus toute sa tête et encore moins d'énergie quelques années plus tard, un décalage entre générations insurmontable, plus des troubles de l'identité (certains chercheront à connaître leur mère biologique), des moqueries à l'école, tout cela est de la négligence et de la maltraitance. Et les médecins complices de ces abruties sont tout aussi coupables qu'elles.

Écrit par : Inma Abbet | 06/05/2008

Je suis estomaqué par cette levée de boucliers, contre des femmes de 60 ans qui ôsent infanter ! Je vous signale que les femmes font de plus en plus jeunes et ont souvent maintenant des compagnons plus jeunes qu'elles. Ex. Demie Moore, et pleins de femmes autour de nous OUVREZ LES YEUX ! Dites-moi, est qu'il y a une telle levée de boucliers pour des hommes qui infantent à 60 ans !!!! Personne ne trouve à redire contre le Viagra etc.. etc.. par contre quand une femme ôse se faire aider par la médecine, c'est un sacrilège !!!! ALLEZ TOUS CES MACHOS ! vous aimez sortir avec des jeunettes alors laissez les femmes infanter avec des jeunes gens !

Écrit par : Café | 06/05/2008

Mesdames et Messieurs professeurs, docteurs et tous.
Et si tout simplement on écoute le bon sens de toutes choses...comme si on voulait soudainement, par des moyens scientifique faire naître le printemps en hiver, que l'on aide la nature dans les temps où l'on est disposée par la dite nature à procréer c'est tout à fait louable, mais, lorsque ce temps est tout derrière,...un peu de sagesse...pour l'enfant... et si le besoin, passé l'âge, se ressent trop fortement il y a toujours des possibilités de s'occuper d'enfants dont personne n'a le temps ...

Écrit par : Ambuhl | 06/05/2008

p.s. réfléchissez bande de "ploucs" une femme de 60 ans qui infante aujourd'hui a une plus grande espérance de vie, qu'une femme qui acouchait à 35 ans il y a 40 ans ! Vous avez oublié que l'espérance de vie va bientôt atteindre les 100 ans !

Écrit par : Café | 06/05/2008

@ Café
Je cherche désespérément l'enfant, dans cette riche réflexion.

Écrit par : Blondesen | 06/05/2008

@Inma

Quel respect, "une mère qui n'aura plus toute sa tête et encore moins d'énergie quelques années", parce vous croyez qu'a 60 ans on est fou et fini ??? On est même sensé travailler encore quelques années à 100% pour avoir droit a la retraite. Par contre votre capacité a vous projetez dans l'avenir m'a l'air plutôt limitée, vous envisagez le suicide a 60 ans pour eviter les affres de la sénilité ? On en reparlera...

Et les "moqueries a l'ecole", quel superficialité, quel rejet de la difference, quel manque de confiance en soi! Alors idem pour les enfants de parents gros, moches, d'une autre race etc ???

AF

PS: Vous avez quel age ?

Écrit par : Alain Fernal | 06/05/2008

La démarche ne tient aucun compte de l'enfant. C'est le vrai problème.

Écrit par : Rolin Wavre | 06/05/2008

Je suis sidérée de lire autant de réponses approuvant le phénomène.....

Si la nature avait pensé qu'il était bon de faire des enfants à 60 ans, alors les femmes feraient des enfants à 60 ans, mais comme quelqu'un le dit plus haut "le printemps ne vient pas en automne"....

Le désir d'enfant est il plus "à assouvir" que le respect de ce même enfant ?
A t'on le droit "d'acheter" la vie comme on achète une tablette de chocolat ?
Avons nous débarqué chez ce brave Dr Moreau ?

Il n'est pas question d'enfant de gros, de petits, de moches, de chômeurs ou d'idiots, car quiconque a le droit de faire un enfant ; on parle ici d'enfants créés, trafiqués, bidouillés, pour le plaisir de l'adulte, le plaisir du sorcier médecin, le plaisir de la "vieille mère", qui se sent sur le retour, le droit de "se" fabriquer une seconde vie...

A quand le bébé éprouvette type "kyle XY" qui sortira de son éprouvette à maturité, lorsque nous serons décidé à ouvrir le bouchon ? En attendant, je le pose sur l'étagère de droite de la bibliothèque, cela fera très tendance dans le salon !

Et si je vous disais qu'à 60 ans, j'irais bien m'acheter un gamin, mais je le veux blond aux yeux bleus, avec un QI extraordinaire, sportif et bien dans sa peau : vous me trouveriez saine d'esprit et apte à élever cet enfant ?

Écrit par : CC | 18/09/2008

Mageløse emne, er det meget interessant for mig)))) TAK bertrandbuchs.blog.tdg.ch TEAM

Écrit par : SFERON | 04/03/2012

Que ces femmes veulent infanter à l'âge d'être grand mère c'est leur choix PERSONNELLEMENT je pense que la recherche devrait se concentrer à vaincre des satanés maladie comme le cancer ou la mucovisidose. Pour les mères grands mères si dans quelque année leur enfants ne sont pas docile il ne faudra pas s'étonner qu'elles fatigues vite. J'espère que les progénitures seront bien docile avec elles car sinon bonjour les dégâts. Mais je leur souhaite bonne chance alors que je préférerais que l'on trouve un antidote pour guérir le cancer. Mais bon à chacun ses envie.

Écrit par : Bébé | 29/03/2012

Les commentaires sont fermés.