07/05/2008

Et voilà, c'est parti ...

 

1718983091.jpg

 

Comme en 14, la fleur au fusil, la chanson à la bouche, les conquérants de l’inutile se sont mis en mouvement.

Le CEVA peut démarrer. Les oppositions ont été balayées. Tout va bien dans le meilleur des mondes.

Il faut aller vite sinon l’argent de la Confédération risque de n’être plus disponible.

Ce projet étant d’importance national voir international, la discussion est impossible.

« Comment « Môsieur » vous osez vous opposer, vous êtes un rétrograde, un retardé, vous n’avez rien compris à la nouvelle mobilité. Silence, rentrez dans les rangs, En avant marche… »

Droit dans le mur.

Et bien je « m’en fous » et j’ose dire que je ne suis pas d’accord. La commune de Carouge a demandé que le trajet se fasse en tunnel sur tout son territoire. Cette demande a été soutenue par l’ensemble des partis politiques. Une proposition de compromis a même été avancée. Et bien pas de réponses, pas de réunions pas de dialogue ; rien… le fait du Prince.

Et vous savez pourquoi la solution du tunnel n’est pas possible. Allez devinez. Non ce n’est pas une question de coût (entre nous : vous allez voir le dépassement de crédit à la fin des travaux, cela ne sera pas triste.). Non simplement, c’est que la pente dans la colline de Champel sera trop importante pour les trains de marchandises, il faudra coupler 2 locomotives. Oui nos génies helvétiques veulent faire passer des trains de marchandises et des TGV ; La folie des grandeurs.

Et bien les Carougeois vous disent m…

Une partie de la commune va être une zone sinistrée pendant 5 à 7 ans, aucune gare prévue, un pont tunnel (une nouveauté et une horreur) construit, bref rien pour nous.

Et il ne faut venir me dire que nous allons utiliser la gare du Bachet ; trop loin. Donc les 20000 habitants de carouge vont continuer à prendre leurs moyens de transports habituels. Carouge restera la seul ville de Suisse sans gare.

La bataille commence et nous n’allons pas nous faire marcher dessus. Vous ne connaissez pas le caractère de « cochon » des Carougeois lorsqu’ils se sentent floués.

10:53 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Pour un conseiller municipal, vous me paraissez bien mal informé : le trafic marchandise est exclu sur le CEVA (voir http://www.ceva.ch/menu/FAQ ). Il s'agit d'une des nombreuses rumeurs lancées par les opposants à ce projet et visant à effrayer la population.

Bon, je veux bien jouer le jeu et croire que la situation pourrait avoir changé. Mais dans ce cas j'attends de vous que vous nous transmettiez les documents officiels prouvant ce changement, tout en sachant que l'argumentaire de l'ACTCC n'est pas considéré comme document officiel évidemment :)

Écrit par : David | 07/05/2008

Les commentaires sont fermés.