27/05/2008

De l'importance de la mouche...

 

Et oui, la mouche à de l’importance, malgré le fait que le plus souvent nous lui courons après armés d’un journal (peut-être gratuit) en poussant des cris et jurons bien sentis.

1452674739.jpg

Ce petit insecte a déjà permis, dans le passé, des découvertes essentielles qui ont fait progresser la médecine.

Et pas plus tard que hier, j’ai pris connaissance d’une étude démontrant que pour vivre longtemps et en bonne santé, il fallait fréquenter des jeunes.

Les biologistes ont étudiés un type de mouche qui a la particularité de mourir très vite. Ils ont remarqué que s’ils mettaient, dans un même lieu, des mouches jeunes et âgées, ces dernières décédaient moins vite que si elles étaient restées seules.

Cette constatation me fait plaisir car, depuis de nombreuses années, je me bats pour que les jeunes générations soient présentes à côté de nos personnes âgées.

De nombreux pays, surtout nordiques, ont développé un type d’habitat mixte mélangeant tous les âges. Un projet est en cours à Onex regroupant EMS, crèches, écoles et foyer d’étudiants.

Je rêve de lieux de vie où des jeunes seraient présents dans l’existence des anciens en donnant de leur temps et de leur présence contre un loyer abordable.

Les relations enfants grands-parents sont toujours harmonieuses.

Les tous petits sont souvent très à l’aise avec des personnes âgées.

1863984004.jpg

Et malheureusement, brusquement à partir du 4ème âge, nous coupons tous contacts entre les générations.

Pourquoi ne pas construire un EMS avec une crèche, un immeuble à encadrement médical avec une école primaire.

A Genève. nous avons la chance de pouvoir repenser la ville en créant ce nouveau quartier Praille-Acacias. C’est peut-être l’occasion d’être innovant et peut-être précurseur.

Alors la prochaine fois, épargnez les mouches…

06:57 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Ah, notre chère mouche ! On se souviendra des recherches du prof. Spierer faisant écho à celles de Harvard sur la levure, dont le même gène a le pouvoir sur la programmation des chromosomes. Il a été ainsi démontré qu'en modifiant le chromosome, porteur d'hérédité, l'enzyme reste l'universalisable des lois fondamentales des mécanismes de la vie, que ce soit du champignon à l'insecte jusqu'à l'homme!

Cependant, activité et silence constituent l'essentiel de la découverte biomédicale. Par, exemple, un ami (=homme) a hérité de sa mère un gène porteur - silencieux - dont aucune femme de sa cellule familiale n'est porteuse alors que lui en est affligé (yeux), etc.

Mystère que celui de la mouche¨,notre amie!

Écrit par : Micheline Pace | 27/05/2008

Les commentaires sont fermés.