05/06/2008

Les réseaux de médecins ; la réponse idéale aux coûts de la santé ?

 

1647932432.jpg

 

Après le claque de l’autre jour lors des votations fédérales, nos chers députés ont trouvé « l’œuf de Colomb » de la santé.

Le problème des coûts de la santé, et surtout de l’augmentation des primes des assurances maladies, va être réglé par la mise en place de réseaux de médecins.

Et bien j’en doute.

Il faut que vous sachiez que des réseaux existent depuis l’entrée en vigueur de la LAMAL, soit 1996. Depuis 12 ans, ils fonctionnent.  J’ai participé à la mise en place d’un grand réseau à Genève. Nous aurions pu en profiter pour en faire une étude pilote, un test grandeur nature.

Et bien cela n’a jamais intéressé les assurances. Probablement ce n’était pas assez lucratif et surtout l’idée ne venait pas d’elles.

Les USA ont depuis longtemps préconisé ce type d’assurances. Allez voir chez eux comment cela fonctionne. C’est une catastrophe.

Je ne suis pas contre que les médecins travaillent en équipe, qu’ils puissent discuter de leur façon de gérer les cas pour pouvoir parvenir à la meilleure prise en charge de leur patient.

Cela c’est notre boulot et nous le pratiquons tous les jours. Vous croyez que j’ai attendu les idées « géniales » de nos parlementaires pour mettre ne place mon réseau informel. Vous croyez que j’ai besoin de leur aide pour poursuivre ma formation continue.

Vous imaginez que mes patients vont revenir me consulter si je ne suis pas capable de leur proposer une prise en charge optimale.

Simplement la meilleure des prises en charge n’est pas automatiquement la meilleure marchée.

L’idée du réseau façon caisses maladies, c’est de faire des économies. Il nous faudra probablement éviter les patients qui coûtent chers, banaliser les plaintes pour pouvoir demander moins d’examens, devenir les employés des caisses maladies.

Je ne suis pas d’accord.

Le plus urgent, après le 1er juin, c’est de faire de l’ordre dans les comptes des caisses maladies. C’est probablement là que nous allons pouvoir faire d’importantes économies.

17:08 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Docteur,

le vrai problème ce serait de connaître les coûts de la santé... mais vu l'opacité des comptes des assurances, il est impossible de savoir combien ils dépensent... parce que si nous savions combien coûte la santé par habitant... on connaîtrait le montant des primes à payer.

:o)

Le Chat qui se mord la queue.

Bien à vous Docteur,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 05/06/2008

En lieu et place de mettre un terme net, sec et précis à la LAMAL, on se borne à la bricoler, couper, manipuler...

http://www.stoplamal.ch

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 05/06/2008

Le patient pris dans un réseau aura encore moins les coudées franches pour se sentir responsable de sa santé. Tout étant calculé, structuré et cadré, son individualité aura encore moins d'espace pour se développer.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 05/06/2008

Bravo Docteur,
Clair et concis.
Rien à redire...

PS: ça fait tellement de bien quand celui qui s'exprime sait de quoi il cause. Pas en théorie, mais par l'expérience...

Écrit par : Olegna | 05/06/2008

Les commentaires sont fermés.