23/06/2008

A quoi sert la justice militaire ?

 

367623262.jpg

 

Cette question est légitime après le drame de Kander.

Les familles des victimes ne peuvent pas se contenter d’une parodie d’enquête et de procès.

Trop souvent, nous avons eu l’impression que l’armée avait tendance à étouffer les affaires déplaisantes.

Il a été rappelé mais je pense qu’il est bon de le redire : nous en avons assez des exercices débiles organisés par des incompétents juste pour le « fun ».

Tous ceux qui ont fait leur service militaire peuvent donner des exemples de marches mal organisées, mal dirigées, d’exercices trop dangereux sans les compétences nécessaires pour les commander.

Comme médecin, j’ai du à plusieurs reprises refuser la surveillance de telles imbécilités, ce qui a entraîné à chaque fois leur annulation.

Les citoyens doivent avoir leurs mots à dire.

L’armée suisse ne peut pas fonctionner en vase clos.

Il est donc essentiel que la justice militaire soit supprimée et que l’instruction et l’établissement de la peine soit confiée à la justice civile.

Il n’est pas normal de faire pendant le service militaire des choses que vous n’oseriez pas organiser dans le cadre civil.

Le fait de revêtir un uniforme ne doit pas signifier que vous abandonniez votre esprit critique, que vous mettiez votre cerveau sur off et que sans réaction vous acceptiez de faire n’importe quoi

13:02 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

A choisir entre une justice militaire qui "avait tendance à étouffer les affaires déplaisantes." et une justice influencée par des politiciens qui tentent de trouver jusqu'à la moindre petite axcuse afin de se débarasser émotionnellement d'un problème... mon coeur balance...

d'un côté on trouve:
des gens incompétents, fermés sur leur vision militaire, pensant savoir mieux faire que les autres
et de l'autre
des gens incompétents, obsessionner par l'émionnel, pensant savoir mieux faire que les autres.

C'est un choix pas évident....

Écrit par : DdDnews | 23/06/2008

A quoi sert la justice militaire ?

A rien, si ce n'est à innocenter les commandants rambo de service lors d'une mise en scène (simagrée) de justice voulue par la hiérarchie...

Écrit par : bidouille | 23/06/2008

"Il est donc essentiel que la justice militaire soit supprimée et que l’instruction et l’établissement de la peine soit confiée à la justice civile."

A vous lire, on pourrait croire que les juges militaires forment une justice à part. Ce sont des miliciens - magistrats ou avocats au cicil - qui revêtent leur uniforme de milicien pour que la justice suive son cours, selon des procédures spécifiques à l'armée, mais qui ne constituent pas un blanc-seing pour les fadas.

Cette "justice militaire" est donc "civile" à sa façon.

Écrit par : Blondesen | 23/06/2008

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Docteur,

il y a trois semaines je discutais avec un adjudent instructeur démissionnaire. (Sous entendre un professionnel de l'armée)

Il a fait ce choix parce qu'à cause des restrictions budgétaires, il a été confronté à des situations où les officiers miliciens programmaient des exercices que lui et ses collègues professionnels ne pouvaient en assurer la sécurité des Hommes.

M'expliquant qu'il lui arrivait fréquemment d'être le seul sous officier supérieur pour 70, voir 80 hommes.

Les accidents tragiques qui sont en augmentation ces dernières années ne sont pas le fruit de quelques "Rambo's", mais du manque cruel d'encadrement professionnel lors d'exercice.

Comme tous ici, ou du mojns une grande majorité, bien évidemment, les marches mal organisées, les plantages de lecture de carte, les sentiers alpins à peine plus large que ma botte... les balles sifflantes au dessus des têtes parce que le trépied des mitrailleurs s'enfonçait dans la neige.... les erreurs de calcul des explos rendant sourd durant plusieurs jours... nous avons tous connus...

Mais à l'époque, le taux d'encadrement était nettement supérieur.

Si il y a un coupable, ce ne sont pas les quelques "fadas" que compte notre armée, les raisons de ces accidents tragiques sont ailleurs.

Demandez aux professionnels qui composent notre armée...

Quoi qu'il en soit, que la paix accompagne les familles à qui ces tragédies ont enlevé l'un des leurs.

Bien à vous Docteur,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 24/06/2008

Les commentaires sont fermés.