25/06/2008

Faut-il manger des animaux heureux ?

cochons.jpg

 

Et oui grave question.

Prenez des mignons petits cochons. Ceux qui sont élevés sans pouvoir choisir leur nourriture, recevant des antibiotiques, ne sont pas porteur de salmonellose (malgré la résistance aux antibiotiques) ou de parasites.

Ceux qui peuvent se promener à leur guise et manger ce qu’ils veulent sont plus à risque de transmettre des maladies à l’Homme.

Cela semble logique.

Mais dans une société ou le risque sanitaire doit tendre à zéro, la question de l’élevage libre sans prise d’antibiotique se pose.

Peut-on accepter la possibilité d’être malade ?

Peut-on assumer individuellement cette possibilité ?

Ou bien devons-nous demander à nos gouvernants d’écarter ce type de problème ?

Vastes interrogations…

Rien n’est simple, rien n’est compliqué.

Le bonheur peut être toxique.

Caramba, encore une certitude qui fout le camp

cochon_biere.gif

07:01 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Que voulez vous dire ? Que si on élève des bêtes de boucherie dans un pré on cours de grands risques sanitaires alors que dans les usines d'élevages tout est contrôlé et propre ?

Il me semble que les prions, leurs origines et leurs consequences, mettent fortement ce raisonnement en defaut, non ?

Et êtes vous vraiment medecin ? Justement le problème des antibiotiques utilisés pour n'importe quoi, y compris dans l'élevage, et creant des souches resistantes n'est il pas bien connu ?

AF

Écrit par : Alain Fernal | 25/06/2008

Cher Monsieur Fernal, mon propos était ironique, au deuxième degré.
Je m'excuse de m'être mal exprimé.
Je ne défends pas l'élévage en batterie et encore moins l'utilisation des antibiotiques.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 25/06/2008

Ok, je ne l'avais pas compris, mea culpa.

AF

Écrit par : Alain Fernal | 25/06/2008

Pour m'éviter ces prises de tête, il y a longtemps que j'ai opté pour le végétarisme ! Vous ne me convaincrez pas de manger de la viande, mais dites-moi : Qu'en pensez-vous ?

Écrit par : Maryelle Budry | 25/06/2008

"Dans une société où le risque sanitaires doit tendre à zéro".
C'est effarant que l'intelligence dirigeante s'hypnotise avec de pareils slogans et ne tienne pas compte que le monde est complexe et que les éléments vitaux savent trouver de nouvelles formes pour survivre, Alors que nous sommes très fiers de la disparition de la variole, nous avons reçu l'épidémie de SIDA en retour; idem avec les prions qui prennent la relève de certaines bactéries et ainsi de suite.
A l'heure de la globalisation, il serait bon de fonctionner avec un regard panoramique.

Écrit par : Marie-France de Meuron | 25/06/2008

tu fais à cjaque fois preuve de beaucoup de ytalent ;)

Écrit par : Gras | 25/08/2008

Les commentaires sont fermés.