08/08/2008

Pékin ou la victoire de la chimie.

 

Pas de chance, les thérapies géniques ne sont pas encore prêtes.

Alors il faut se contenter de l’érythropoiétine (qui augmente le nombre de globules rouges, d’où un meilleur transport d’oxygène), de l’hormone de croissance (plus de masse musculaire), de l’IGF-1 ou insuline-like growth factor (qui stimule la croissance musculaire), du MGF ou mechanical growth factor (qui a la même action que l’IGF-1) et du PPAR-δ ou peroxisome proliferator-activated receptor (qui augmente l’endurance musculaire), sans oublier le bonne vieille cortisone.

dopage-2.jpg

Mais dans 4 ans, à Londres, alors là cela sera le top du top.

On parle de thérapies par cellules souches ou de modification du génome.

Par exemple, un laboratoire américain (université de Pennsylvanie à Philadelphie) a réussi à rendre silencieux le gène de la myostatin, ce qui a permis de quadrupler la masse musculaire de souris.

Le docteur Lee Sweeney raconte que depuis que ces résultats ont été connus, il a reçu plus de 50 téléphones par semaine provenant de sportifs ou d’entraîneurs.

Les laboratoires anti-dopages vont vraiment avoir du boulot.

dopage_muscle.jpg

Allez dernière information, avant que vous vous installiez confortablement devant votre télévision. Les athlètes qui se dopent semblent être ceux qui ont des coachs qui les critiquent durement, qui les punissent, qui encouragent les rivalités et qui ont une attitude positive devant la prise de substances prohibées.

Voilà vous savez tout.

Les jeux peuvent débuter.

Ou le jeu : « Devinez qui est chargé ? »

07:01 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Ne faut-il pas tout simplement autoriser toute forme de dopage et toutes les modifications dans le sport professionnel? Celui-ci perdrait vite son intérêt et disparaîtrait... ce qui ne serait pas un mal. On reviendrait au sport amateur avec de vrais passionnés naturels...

Écrit par : Sandro Minimo | 08/08/2008

Ce que j'aimerais savoir c'est pourquoi on n'utilise pas les produits que vous citez dans votre premier paragraphe pour soigner les gens qui souffrent de fibromyalgie ou d'autres maladies affectant les muscles, le niveau d'énergie, le métabolisme, etc.

Écrit par : K. | 08/08/2008

Les commentaires sont fermés.