27/08/2008

J'ai la mémoire qui flanche...

 

Cela vous arrive aussi de faire des oublis ou d’avoir un mémoire gentiment sélective. Il est vrai que nous préférons nous rappelez des bonnes choses.

Et puis dans tout acte, il y a un raison valable.

oubli.jpg

Tenez par exemple la prise des médicaments. Ce que nous appelons dans notre magnifique jargon, la compliance. Et bien ce n’est pas terrible. Il est rare qu’un traitement soit pris correctement. Les chiffres parlent de 20 % d’adhésion thérapeutique.

Il faut premièrement être convaincu du traitement. Je dois reconnaître que nous sommes, nous les médecins, quelquefois expéditifs et peu clair.

Il faut deuxièmement passer avec succès le test de la lecture du prospectus qui accompagne tous les emballages. Avec toutes les catastrophes annoncées, il faut avoir un courage exceptionnel pour oser se lancer.

Et pour terminer, nous avons tendance à arrêter lorsque nous nous sentons bien. Normal.

Je dirais humain.

Comme nous vivons dans une époque de surveillance et de « flicage », cette période d’amateurisme est terminée.

Il faut prendre son traitement CORRECTEMENT. Grâce à Internet, je peux maintenant vous inscrire sur Internet et demander qu’une firme privée vous envois des SMS (ou texto) pour vous secouer les cloches. « C’est l’heure, n’oubliez pas ». Cela me coûtera 25 frs (15 euros) par SMS que je pourrai refacturer 40 frs (25 euros) au patient. Première bizarrerie. Mais si je collabore avec l’industrie pharmaceutique, c’est gratuit. La firme X qui produit la substance Z payera la taxe si je prescris son médicament. Deuxième bizarrerie.

En attendant le contrôle par les caisses maladies. Vous ne prenez pas vos remèdes. Et bien, paf, augmentation des primes.

Nous vivons une époque vraiment passionnante…

07:15 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.