20/09/2008

Allez tout va bien, dormez sur vos deux oreilles...

FRIC-FRAC.jpg

Les bourses remontent, tout le monde pousse un ouf de soulagement.

On pourra continuer à jouer avec l’argent et faire des profits rapides et indécents.

C’est un peu facile. On fait n’importe quoi, aucune éthique ; prend le fric et tire toi.

Pas de visions de l’avenir et de toutes les façons, on ne risque rien puisque les commissions sont versées. Et lorsque le système va se casser la figure, les pouvoirs publics interviennent.

La maladie de la plus value. Le profit pour le profit.

Le travail ne rapporte plus rien.

La défaite de l’Etat. La Politique ne connaît plus rien à l’Economique, ou ne veut plus rien connaître.

Il faut absolument repenser le rôle de l’Etat

La partie doit se jouer avec des règles précises et connues de tous.

Nous les bons moutons, « tondables » à merci, nous allons continuer à regarder passer le train.

Nous ne sommes pas conviés à la table des grands.

fric.jpg

Vous en faites pas, rien ne va changer. Ils ont eu les chocottes, mais notre argent les a sauvés.

N’attendez pas un remerciement de leur part.

Allez au boulot bande de faignants…

11:10 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Docteur,

les boursicoteurs du monde se prennent toujours pour des cadors, mais évidemment quand rien ne va plus et que les banques centrales sont obligées de renflouer...

Ils l'a ramènenent moins...

Pathétique...

Souvenons - nous en lorsque nous croisons des Golden Boys...

Personnellement, le jeu de l'avion, mondial me fait un peu peur... car il suffirait qu'un jour les banques centrales ne soient plus en mesure d'assurer l'inconséquence de ces derniers et tout l'édifice s^écroulera...

Bien vu Docteur,

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 20/09/2008

Les commentaires sont fermés.