25/09/2008

Alors; elle arive cette grippe aviaire...

grippe1.jpg

 

Octobre va venir, les vaccins contre la grippe sont arrivés, les campagnes de vaccination vont pouvoir commencer.

Quoi de neuf cette année ?

Rien de particulier.

Sur le front de la grippe aviaire, tout est calme, pas encore de mutations du virus H5N1. Vous pouvez dormir sur vos deux oreilles, mais pas avec vos poules et vos canards.

Mais au cas où, notre bonne mère Helvétie a passé commande de 8 millions de doses de vaccins.

Ce qui plus embêtant pour nous, pauvres humains, c’est la découverte que le virus H1N1 (virus banal de la grippe humaine) pouvait devenir résistant à un traitement de Tamiflu (anti-virus).

En fin de compte, la grande question qui est posée, et qui angoisse tous les scientifiques et les hommes politiques, est : Quand va arriver la super pandémie, celle qui est annoncée à l’égal de la catastrophe de 1918.

Que faire, sommes-nous prêts ?

En 1918, la seule mesure qui semble avoir eu un effet c’était l’établissement d’un plan de quarantaine (fermeture des écoles, des administrations, etc)

Vous imaginez le « petchi ».

En attendant, allez vous faire vacciner si vous êtes une personne à risque, si vous avez plus de 65 ans et si vous travaillez dans le milieu médical.

C’est très important.

grippeaviaire.jpg

12:23 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Il est normal que l'on se prépare à la grippe aviaire, notmment un plan d'urgence pour nos autorités. Cela étant, moins on en parle, mieux c'est, car depuis une année ou deux l'information ressemblait plutôt à ce que l'on pourrait taxer de "menaces alarmant la population", délit réprimé par le Code pénal. Et surtout: nous sommes avant tout menacé par l'économie chinoise et nettement moins par les volatiles de cette région !

Écrit par : Dixit | 25/09/2008

La grippe aviaire se transformant en pandémie à l'égal de la grippe américaine de 1918 est une vaste fumisterie, mais du pain béni pour les pharmaceutiques.

Tout à fait d'accord sur les "menaces alarmant la population".

Donc voilà un futur virus dont on ne sait rien parce qu'il n'existe pas encore et contre lequel on prétend avoir déjà le médicament... C'est prendre les gens pour des cons. Et ça marche! Pour l'instant ce virus, ce n'est que de la science fiction.

La grippe ne se transmet pas si facilement si l'on prend certaines précautions élémentaires. Qui ne coûtent pas chers, mais ce serait un drame pour les profits des pharmaceutiques. Le SRAS il n'y a pas si longtemps a été stoppé rapidement. Où est le problème?

Écrit par : Johann | 25/09/2008

Les commentaires sont fermés.