03/10/2008

Désert médical !

Désert médical !

 

Medecins.jpg

 

Dans « Le Monde » daté du 2 octobre, un entretien entre une journaliste, madame Cécile Prieur, et monsieur Christian PAUL député de la Nièvre, a attiré mon attention.

En vrac « Depuis deux à trois ans, les déserts médicaux ont progressé en France et les inégalités dans l’accès aux soins se sont durcies… »

« Il y a des territoires où les médecins de secteur 1 (pratiquant des tarifs remboursés par l’assurance maladie) ont quasiment disparu… »

« …aucun patient ne devrait être à plus de trente minutes des urgences et à plus de 45 minutes d’une maternité…Il faut également établir les conditions d’un deal global avec les médecins, afin qu’ils soient incités à s’installer dans les zones déficitaires… »

Vous me direz ; pas de panique c’est en France, chez nous, en Suisse, tout est propre en ordre.

Et bien il faudra vous réveiller, parce que la situation est train d’évoluer dans la même direction.

Volonté de fermer les urgences et les maternités des hôpitaux de district, regroupement des gardes de nuit et de fin de semaine sur une plus grande région, fermeture de cabinets dans les régions périphériques, impossibilité de trouver des assistants pour faire tourner certains services hospitaliers.

Cela se passe maintenant, pas demain, pas après-demain.

médecins 2.jpg

Qui veut travailler 80 heures par semaine, voir 80 patients par jour et être de garde quasiment 1 semaine tous les mois ?

Pas les jeunes médecins.

Il faut d’urgence ouvrir un débat pour adapter les conditions de travail en rendant plus attractif le travail en campagne ou en montagne.

Il faut également réfléchir au fonctionnement des urgences.

Alors si différent de la France ?

12:40 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

et surtout qu'aucune femme enceinte n'ait l'indécence de mettre au monde son enfant comme c'est le cas ces deux derniers,jours pensez donc un enfant qui nait le 23 décembre quelle honte,et le médecin doit prendre ses vacances voyons faut faire vite ce petit bout de chou né avec un bec de lièvre,propulsé dans ce monde de gens agissant toujours au nom du rendement,se vit retirer du monde protecteur du ventre de sa maman grâce à une césarienne,en vitesse et sous couveuse ,l'enfant souffre de diabète et séparé de sa mère et des autres membres,alors de grâce parents evitez de faire des bébés qui auraient le malheur de naitre aux alentours des fêtes ou vacances,votre enfant servira au nom du mot rendement,c'est honteux abjecte et cette situation a tendance à se généraliser puisque en manque de très bons généralistes,de ceux qui ont encore envie de dialoguer alors que perso le mien vient de me rétorquer en réponse à une question bien précise,mais madame vous ne voudriez tout de même pas qu'on ré-instaure le dialogue...remettez le temps des poulets en échange aux bons soins des particiens sans doute leurs papilles gustatives leur permettront-elles à nouveau de revenir sur terre,et d'écouter ce qui est une spécialité aussi médicale d'après mes souvenirs d'infirmière et nurse

Écrit par : esmeralda | 13/12/2008

Les commentaires sont fermés.