04/10/2008

On en parle, comme du furet des bois...

Mais de quoi parle-t-on tous les jours.

Quelle est cette affaire si essentielle pour nous les genevois ?

thumbnail.jpg

Ben semble-t-il c’est la Constituante. Enfin c’est la Julie qui le dit. Mais j’ai beau tendre l’oreille, je n’entends pas grand-chose de la part des futurs votants. Il me semble que le soufflé est en train de retomber. Mais que va-t-on faire de ce futur machin. Je sais, je sais, il est facile de rouscailler, de se plaindre en buvant un petit canon et de râler contre ces Messieurs de la vieille ville. Vous venez de recevoir votre bulletin de vote. Franchement à part de voter pour votre parti « d’en rire » favori, avait vous une idée de changement à proposer ? Savez-vous à quoi sert une constitution ? Avez-vous réfléchi à votre rôle dans la société actuelle ? Pensez-vous que votre avis est respecté ?

Je ne vois pas dans les candidats des « pointures » capables d’apporter une forte caution morale et pouvant fédérer les 80 constituants autour de deux ou trois idées fortes.

Vous remarquerez que dans les prises de position c’est un peu le foutoir.  On en est même à appeler le parti radical à la rescousse, car il a su à une époque lointaine nous faire un texte novateur.

S’il te plaît monsieur Fazy dessine moi une constitution…

La question fondamentale est, peut-être de revoir le rôle de l’Etat. Que peut-il faire, jusqu’où vont ses compétences ? Est-ce que les droits populaires actuels suffisent ?

Je remarque de plus en plus que la démocratie participative, pourtant encrée dans la mentalité suisse, pose problème à nos dirigeants. Comment faire en faisant comme ci mais en pensant comme cela ? Si nous pouvions faire taire le poulailler ! Quel bonheur.

20010716_munster_xl_gd.jpg

Cette façon de penser, le bon peuple la sent de plus en plus. Un grand fossé est en train de se creuser et les partis populistes en profitent.

Il faut retourner à la base et donner plus de pouvoir aux structures de proximité. A la constituante de les repenser, de les réinventer.

16:06 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.