18/10/2008

De qui se moque-t-on ?

montage.jpg

Franchement le citoyen, que je suis, commence vraiment à la trouver saumâtre.

Nous avons déjà du payer la débâcle de la banque cantonal de Genève. Merci pour mes impôts et toujours pas sanction contre les responsables.

Il a eu Swissair et bing remerci pour mes impôts. Pas de responsable puisque la justice ne les a pas condamnés.

Maintenant l’UBS, mais franchement à quoi je sers. Je bosse et mon fric va à des couillons qui ont fait des fortunes sur du vent, qui m’ont regardé de haut lorsque je suis venu leur demander un prêt pour ouvrir mon cabinet médical.

A la porte tous ces inutiles, qui trouvent normal d’être aidés et qui ne connaissent pas le mot merci.

Le cochon de payant en a marre.

Un exemple de la perversion de ce système économique. Mon père était pharmacien. Sa seule fortune s’était sa pratique. A sa mort, la famille a voulu vendre le magasin pour que ma mère puisse bénéficier d’un capital pour ses vieux jours. Savez-vous que le fisc voulait prendre 50 %. Par contre si nous avions créé une société anonyme, nous aurions payé un minimum sur la vente des actions.

L’argent était le même, mais il fallait privilégier un maximum l’actionnaire. Où est la logique !

On voit maintenant l’intelligence d’une telle politique.

L’Etat a été, toutes ces années, inexistant, un silence assourdissant, une connivence maximale. Politique de petits copains, buffet, coupe de champagne et claque dans le dos.

J’ai honte.

Honte.jpg

17:06 | Lien permanent | Commentaires (5) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Bonjour,
Je vais dans le même sens que vous.
J'ai ainsi déjà ajouté le commentaire suivant à un article de la Julie
"...
Mais le fait est que tout cela était prévisible, mais que personne n’a voulu ouvrir les yeux, lorsque nous sommes passés en matière financière d’une économie libérale respectueuse d’un certain nombre de principes au capitalisme véritablement crasse actuel.
Des drapeaux rouges se sont pourtant déjà levés (notamment junk bonds vers la fin des années 80 - Baring Brothers au milieu des années 90, sans oublier le fait que pour faire encore plus de fric UBS et SBS ont fusionné en mettant 13000 personnes à la porte), mais aucun politique n’a jamais voulu réagir comme il aurait pourtant dû le faire et désormais c’est le contribuable qui paie l’incompétence (ou la vile soumission, c'est selon) de certains de nos politiques.
Et la CFB dans tout cela, pas terrible, c'est le moins que l'on puisse dire, mais à nouveau trop inféodée aux pouvoirs politiques en place qui avaient eux les yeux de Chimène pour les juteux bénéfices des instituts financiers
..."
et je conclus en rappelant qu'un brave juriste de la CFB, totalement incompétent, avait osé déclarer dans l'Hebdo en mars 2000, que les portages de la BCGe étaient une opération de sauvetage qui excluait les risques "crédits", autant dire n'importe quoi, l'avenir l'a confirmé, mais un n'importe quoi qui me laisse toutefois perplexe en relation avec ce qui nous attend demain si l'on songe que ce sont ces gens là de la CFB qui sont sensés contrôler le système bancaire suisse.

Écrit par : Claude Marcet | 18/10/2008

C'est un coup politique d'eurocompatibilité.

D.J

Écrit par : D.J | 18/10/2008

Salut Bertrand,

J'épouse tes propos. Tu as parfaitement raison de dire que nous sommes les bons payeurs, les petits cochons-tirelire.
Je trouve que cette valse des milliards, j'ai calculé des déblocages pour environ 3000 milliards, devient indécente. Je pré¨fère de loin la valse à 3 temps.
Evidemment, il faut sauver l'économie des cols blancs......Sinon nous foncerions droit dans le mur.
Tu t'imagines la joie des pays sous-développés, où ils meurent de faim, si nous leurs versions le 10ème de ce qui a été investi depuis des semaine dans les pays indultrialisés
Enfin, je me pose la question sur l'avenir de nos enfants. A quelle sauce vont-ils être voués.
Bon dimanche.

François

Écrit par : velen | 18/10/2008

juste avec un tout petit milliard ont pourrait ERADIQUER la lèpre dans le monde.

Écrit par : Charly Schwarz | 18/10/2008

Vraiment Charly ?

La Suisse consacre 4.5 Milliard par année a une aide au developpement un peu floue que je soupçone surtout de developper un semi-fonctionnariat dans les ONG.

Alors re-affectons en juste un petit quart et la Suisse pourra se vanter d'avoir eradiqué la lèpre dans le monde.

AF

Écrit par : Alain Fernal | 18/10/2008

Les commentaires sont fermés.