22/10/2008

Tout est bon dans le cochon...

cochon2.jpg

 

Nous le savons. A nous, le jambon, le boudin, la saucisse, les atriaux, avec à la clé une montée dramatique de notre cholestérol et peut-être, si c’est notre jour de chance, une bonne crise de goutte.

Mais aujourd’hui je ne parle pas gueuleton, mais médecine.

Dans l’avenir nous aurons tous notre cochon nain à portée de main.

Il sera le gardien de notre immunité.

Monsieur Jeffrey Platt, de l’université du Michigan à Ann Arbor, a prélevé des cellules souches prises au niveau du cordon ombilical et les a injectées dans un fœtus de cochon.

Et bien l’animal les a acceptées et elles ont pu se développer et former des cellules T, gardiennes de notre immunité.

Le plus fort (roulement de tambour, comme au cirque), il a vacciné le cochonnet et démontré que l’immunité avait été acquise.

Il ne reste plus qu’à prélever et à vous les injecter lorsqu’à un moment de votre vie il faudra donner un petit coup de jeunesse à vos défenses immunes.

C’est vrai, maintenant le plus dur reste à faire.

Trouver quelques volontaires et espérer que l’ADN de notre petit ami ne s’est pas introduit dans nos cellules avec le risque de choper quelques maladies porcines bien gratinées.

Tiens je crois qu’il existe une sorte de peste.

cochons 3.jpg

06:51 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Docteur,

eh bien, mois je viens vous parler de gueuleton !

Je vous sais amateur de choucroute... et avec les températures qui baissent enfin, j'espère que vous pourrez bientôt vous en mijoter une... :o)

Bien à vous Docteur,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 22/10/2008

Ayant compris petit à petit qu'on nous faisait manger des trucs pas très bons pour notre santé (je parle de la viande "industrielle" soit + de 70% de la consommation carnée), je suis passé graduellement du stade de gros carnivore (du genre longtemps abonné pluri-hebdomadaire aux charbos(nnades), bourgui(gnonnes) et autres chichi(noises) et le tout à gogo, je faisais même peur à certains tenanciers vu la quantité de bidoche que je pouvais ingurgiter...) jusqu'à arriver à mon stade actuel de végétarien.

Loin de moi l'idée de faire du "prosélytisme anti-viande" bouffez'en tant que ça vous chante... même si je ne suis plus d'accord de payer les assurances quant il faut vous déboucher les artères ou soutenir votre organisme devenant défaillant à force, c'est votre choix assumez-le.

Mais pour revenir à l'article, c'est quand même un peu inquiétant ce "truc", d'abord comme toutes ces nouveautés scientifico-technologiques, les applications, si appplication il y a, seront réservées aux nantis (enfin, comme pour le reste d'ailleurs :(

D'autre part, je ne peux pas m'empêcher de crier à l'apprenti-sorcier, n'allons pas trop loin-trop vite, ces recherches semblent offrir des opportunités de développements futurs très alléchantes, mais prend-t-on assez en compte les risques potentiels ??

Ne fermons pas la porte à l'innovation, mais essayons de garder la tête sur les épaules, pour la plupart de ce qui se fait, on ne sait PAS ou l'on va, alors marchons-y d'un pas précautionneux plutôt que de courir en avant sans regarder ou l'on va.

Écrit par : GeneticPiggy | 23/10/2008

Les commentaires sont fermés.