04/11/2008

La constituante intéresse-t-elle le gouvernement genevois ?

 

J’ai tout à coup un grand doute.

Je n’ai pas obligatoirement une âme britannique mais c’est vrai que nous manquons, dans ce cas précis, d’un minimum de savoir-vivre et d’usages.

Des élus qui se réunissent dans un bistrot pour discuter de leur fonctionnement et de leur règlement, c’est sympa et folklorique, mais franchement peu sérieux.

Ok pour l’amicale des fanfares cyclistes, mais pour la Constituante cela manque de panache.

serment.jpg

J’ai l’impression, et il est possible que je me trompe, d’un grand bricolage et de beaucoup d’amateurisme.

Si nous voulons enterrer cette assemblée, et bien il faut continuer sur cette voie.

Quand aura lieu la première séance ? Où ? Pourquoi proposer le centre de conférence de Varembé ? La salle du grand Conseil est donc occupée 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 ?

Et l’exhortation de cette digne assemblée ? Quand, comment, pourquoi ne parle-t-on pas de la Cathédrale comme pour nos élus cantonaux et municipaux.

serment2.jpg

Pourquoi l’administration n’a-t-elle pas préparé les travaux, avec le risque de voir nos constituants pédaler dans la choucroute.

Est-ce un signe de mauvaise humeur (ne venez pas marcher sur nos plates-bandes) ou un simple manque d’intérêt ?

La chose publique doit être traitée avec honneur et respect.

06:58 | Lien permanent | Commentaires (4) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Cher Doc,
Il est bien évident que « nos édiles » se moquent de ces gens qui ont le pouvoir d’écrire une Constitution, surtout par ceux qui connaissent le rôle et le pouvoir d'une Constitution.
Ces « gens » font peur aux institutions en place. Et quoi de mieux que de dénigrer une assemblée capable de remettre en cause notre belle organisation régulièrement huilée depuis le 19ème siècle.
A bon entendeur

Écrit par : Charly Schwarz | 04/11/2008

Ne doutez pas Doc ! A l'évidence les pouvoirs en place sont ennuyés. Ils n'entendent certes pas compliquer volontairement le travail de l'Assemblée constituante mais ils considèrent cette dernière avec autant de scepticisme que d'agacement. Rappelons que le Grand Conseil n'a voté la loi de révision constitutionnelle, après près de dix ans de mauvaise volonté et de barrage, que contraint et forcé par la vox populi. Pas étonnant que nos autorités verraient d'un bon oeil que l'on parlât le moins possible de cette Assemblée qui va manifestement tirer, pendant quelques années, une partie de la couverture médiatique à elle. D'où par exemple leur ambition de réduire la porté symbolique de l'Assemblée en la faisant siéger dans des locaux à caractère technocratique et leur dénégation de l'importance d'une assermentation des élus.
Mais ne vous inquiétez pas Doc. Les constituants, dont bon nombre sont heureusement des politiciens chevronnés, sauront par leur enthousiasme et leur compétences exiger de prêter serment à cathédrale et de siéger dans la salle du Grand Conseil comme ils sauront, dans l'organisation de leur travail, éviter de "pédaler dans la choucroute".

Écrit par : kunz pierre | 04/11/2008

Un grand merci, monsieur Kunz, vous me rassurez.
Je vous fais entièrement confiance.
Il vaut mieux manger la choucroute

Écrit par : Bertrand BUCHS | 04/11/2008

Je partage l'avis de mon ancien collègue P.Kunz. J'ajoute que la somme prévue au budget 09 pour la Constituante est vraiment ristretto : 4 postes seulement pour le fonctionnement de 80 constituants (1,7 mo jetons de présence compris) et 800.000 frs de dépenses générales. Il faudra au minimum un juriste, un responsable informatique, un secrétaire général, un chargé d'information, un/des procès-verbalistes pour les commissions, un chargé de communication, un secrétaire (liste éponyme), un comptable, un huissier. La dotation est insuffisante....à moins qu'on demande à la Chancellerie de "prendre en charge" ce qui n'est guère souhaitable. Je pense déposer un amendement au budget 09
avec mes meilleurs messages
P.Losio

Écrit par : pierre losio | 05/11/2008

Les commentaires sont fermés.