07/11/2008

Nos amis, les chiens...

 

Allez pour finir la semaine, une petite histoire lue dans la revue NewScientist (1er novembre 2008 n° 2680).

Savez-vous que lorsque vous rencontrez quelqu’un, vous allez regardez le côté droit de son visage.

visage.jpg

Pourquoi ? Simplement parce ce que nous montrons nos émotions en utilisant cette partie de notre figure.

Je peux donc juger si vous êtes aimable, sympa, détestable, impossible, un affreux jojo ou alors un adorable personnage.

Plus important, je me rends compte de votre agressivité.

viage2.jpg

Je peux en conséquence vous envoyez un pain dans la gueule avant que vous y pensiez.

Les avocats pourront à l’avenir utiliser cette excuse pour obtenir les circonstances atténuantes.

« Monsieur le juge, mon client n’a rien pu faire, son inconscient a jugé le côté droit de la partie adverse et l’a trouvé menaçant… »

Mais que viennent faire les chiens dans cette galère ?

Et bien ils sont comme nous.

Médor fixe votre face et sait tout de suite s’il doit planter ses crocs dans votre confortable fessier ou vous lécher avec un enthousiasme débordant.

Il semble que notre vie commune lui ai permis d’apprendre ce détail si important.

visage3.jpg
Pas de chance, vous ne pouvez plus feindre en arborant votre plus beau sourire. Le côté droit de votre frimousse va obligatoirement vous trahir.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.