21/11/2008

Mais où sont passés les garçons ?

 

2 chiffres, peut-être sans grande importance ou sans rapport avec une réalité, mais qui, quand même, donnent à réfléchir.

66 % de filles au collège De Staël.

etudiantes.jpg

Plus de 50 % d’étudiantes en faculté de médecine.

Un sacré chemin parcouru depuis mon époque collège et université où les femmes étaient une minorité.

Nous allons vers une société de plus en plus féminisée où, probablement, le rapport au travail va profondément se transformer.

Je me rappelle qu’en médecine une vraie femme était celle qui accouchait à 10h00 le matin et qui se remettait au travail l’après-midi. Elle devait faire comme les mâles et en plus être sexy, intelligente, bonne mère…et j’en passe.

Résultat des collègues déprimées, surmenées, culpabilisées, qui accouchaient souvent de prématurés.

La minorité devenant majorité pourra faire entendre sa voix. Je l’espère, parce qu’il serait stupide que tout continue comme avant par simple mimétisme ou un manque d’intérêt pour la chose publique.

étudiantes2.jpg

Mesdames vous devez nous réinventez le monde.

Surtout ne copiez rien.

 

Mais alors, où sont passés les garçons ?

06:50 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.