01/12/2008

A votre bon coeur, Mesdames et Messieurs ...

Jean_Calvin.jpg

 

S’il vous plaît une petite pièce pour pouvoir fêter dignement notre grand Calvin.

Je sais, c’est une vertu protestante d’être responsable de son argent et de celui des autres.

Mais là je doute, 500 000 francs de la part de l’Etat c’est digne d’Arpagon.

Genève doit énormément à Calvin, peut-être tout (et c’est un papiste qui vous parle).

Fêter avec force et faste les 500 ans de sa naissance, c’est faire acte de mémoire et de respect.

N’ayons pas peur de la Grandeur.

Jean_Calvin 2.jpg

Nous devons nous rappeler, nous devons enseigner et nous devons transmettre notre histoire.

Nous sommes tous des petits enfants de Calvin, en dehors de toutes les appartenances religieuses.

Je suis fier de ma République.

Alors ne mégotons pas.

Tiens pour mémoire, combien le championnat d’Europe de football ?

Nous vivons une époque sans mémoire, une société qui se consume dans l’immédiat et le futile.

Nous sommes incapables de faire des choix.

Spectacle avant tout, même si demain nous avons oublié aujourd’hui.

Calvin doit nous appeler à réfléchir, à nous apprendre la durée de certains principes, à nous décrire.

Alors à votre bon cœur Messieurs de Genève…

07:32 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

«La force de cet hérétique consistait en ceci, que l'argent n'eut jamais le moindre charme pour lui. Si j'avais de tels serviteurs, ma souveraineté [dominion] s'étendrait d'une mer à l'autre. » (DURANT Will ,The Story of Civilization VI. The Reformation (L'histoire des civilisations VI. La Réforme), New York, Simon and Shuster, 1957, p. 477)

Voici une considération formulée par le Pape Pie IV à l'attention de notre cher Calvin. On est aujourd'hui libre d'interpréter cette déclaration comme on le souhaite, évidemment. Je suggère qu'on essaie de suivre au mieux l'esprit de ce grand homme, plutôt austère m'avait-on appris sur les bancs de l'école, non? En somme simple suggestion.

Écrit par : Marie-Jeanne | 01/12/2008

Je ne crois pas que nous soyons incapable de faire des choix. Pour certains c'est un choix:

Prenons la ville de Geneve avec son executif rouge-vert qui a tenté fourbement d'éliminer la compagnie 1602, la qualifiant avec mepris de petit folklore local, et qui en même temps trouve 300'000 Frs pour une statue dediée au immigrant illégaux, ou des fonds pour toutes sortes d'associations du type 'musique d'afrique' qui n'ont absolument rien de folklorique a leurs yeux.

La volonté outrancière d'effacer toute specificité ou memoire locale commence vraiment a me faire croire que c'est une guerre de civilisation et que la 5eme colonne est bien réel. Je sais que ces propos parraissent étranges, mais a voir froidement les faits...

CE

Écrit par : Eastwood | 01/12/2008

Les commentaires sont fermés.