11/12/2008

Qu'attendons-nous ?

 

La prochaine glaciation, la mise au pas de l’UDC, le mariage du Pape…

Vous avez vu et entendu, l’autre soir, si vous étiez branchés sur les télévisions françaises, ce message d’Alerte Enlèvement.

7 essais, 7 succès.

Du 100 %.

Que demander de plus.

Utilisation simple, rapidité d’application, efficacité.

Alors on décide immédiatement de l’appliquer en Suisse et nous n’attendons plus l’avis du service X qui doit demander au service Y, qui doit négocier avec le parlement, les cantons, les conseillers fédéraux, le peuple. Fini le consensus helvétique sur ce sujet.

La police fédérale (car il semble qu’elle existe) décide et applique au travers d’un simple règlement. Les polices cantonales servent de relai. On copie la France et on leur demande conseil et c’est parti.

En un mois, nous pouvons être prêts.

La vie de nos enfants est en jeu.

Tous les jours des gamins disparaissent.

Tous les jours la vie de parents est bouleversée.

Tous les jours, je me dis que cela peut m’arriver.

Et puis, on passe à des « choses plus sérieuses ».

Allez, on se bouge, on se mobilise, on écrit à nos députés, on se répète, on ne laisse pas tomber.

OK…

07:08 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.