16/12/2008

Les cardons de ma mère...

 

Tiens c’est bientôt Noël et cette année la neige est là.

Extra.

Le Gros Monsieur à la barbe blanche ne va pas être dépaysé.

Nettoyons la cheminée, briquons les souliers.

Nous sommes fin prêts.

Et comme tous bons genevois, vous vous devez de préparer un gratin de cardons.

Comment impossible.

Il faut respecter les traditions, que diable.

Sinon tout fout le camp.

Je reconnais ; c’est pas simple à faire.

Enfin je n’ai rien à dire parce que je mets les pieds sous la table et j’attends.

C’est ma mère qui officie.

Championne de monde des cardons.

Personne ne peut faire mieux. Vous n’avez pas de chance, vous avez le droit qu’à la deuxième place et encore, je suis certain que vous ne les avez pas bien pluchés.

Ciel ! vous les achetez en conserve, ou bien déjà préparé. Catastrophe, là vous êtes éliminés et en plus l’Etat de Genève a le droit de vous punir pour atteinte à l’honneur de la République.

Vous devez passer des heures à vous faire mal, à pester pour que au moment fatidique le cardon fonde dans votre bouche.

Mais comme ma mère est le meilleure, vous ne pourrez jamais connaître ce bonheur.

Tant pis pour vous.

Le Monde est féroce et injuste.

10:47 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.