09/03/2009

Une nouvelle façon de surveiller vos traitements...

telephone.jpg

 

 

 

Le progrès, je vous dis, il n’y a que le progrès qui compte.

 

Je vous prescris un traitement. Je vous explique la marche à suivre, j’essaie de vous convaincre et après vous êtes libre de le prendre ou de ne pas le prendre.

Je ne vais pas vous surveiller, surtout pas.

C’est ce que nous appelons la compliance médicamenteuse.

Il semble que les résultats ne sont pas terribles et que plus le temps passe moins la patient suit son traitement.

Humain comme réaction.

Cela ne m’a jamais posé de problème existentiel.

Mais aux grands laboratoires pharmaceutiques, oui.

Des dizaines de millions de médicaments non vendus…Horreur.

Alors la bouche en cœur, les représentants des grandes firmes nous visitent pour nous proposer des services gratuits de surveillance thérapeutiques.

Un petit SMS pour vous signaler qu’il est l’heure d’avaler votre comprimé.

Le téléphone d’une infirmière pour vous demander si tout se passe bien.

La visite d’un soignant pour vous montrer et vous expliquer la marche à suivre.

Vous n’avez plus d’excuse.

Vous êtes surveillé, fiché, vous n’avez pas intérêt à vous soustraire au contrôle.

A quand le malus pour les réfractaires.

Bon jusqu’à maintenant il faut ma permission et je ne la donne pas.

Mais plus tard, lorsque je n’aurai plus rien à dire…

07:15 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Les compagnies pharmaceutiques ne s'arrêteront à rien. Big Pharma = le système le plus immoral qui existe. Ne vous faites pas avoir.

Écrit par : K. | 10/03/2009

Les commentaires sont fermés.