12/03/2009

J'ai les portugaises ensablées...

desert.jpg
mes oreilles

 

 

 

Je suis nul de chez nul.

Je dois retourner à l’école primaire.

J’ai de gros problème en calcul.

C’est un super sous chef de l’Office Fédéral de la Santé Publique qui me la dit.

Oh gentiment avec un sourire plein de crème pâtissière.

Il n’y a pas de problème de tarifs pour le laboratoire du médecin. Si si, nous allons même faire une bonne opération financière.

J’ai beau reprendre les chiffres, les multiplier, les diviser, les mettre au carré, ben j’y arrive pas.

Il a plus, j’ai moins.

Bon sang, il est expert et moi rien.

Il sait et moi je doute.

Il veut mon bonheur et moi je râle.

J’ai honte.

Vous savez ; cela fait des années que les médecins sont pris pour des demeurés du chapeau.

Cela fait des années qu’à chaque baisse du tarif on nous annonce que nous gagnons trop d’argent.

Cette fois, nous avons dit stop, c’est fini. Ils n’ont pas compris que le problème n’était pas une question de pépètes, mais une question de formation, de santé publique, de qualité des soins.

La relève n’existe tout simplement plus. La médecine est devenue à deux vitesses.

Alors n’hésitez pas à venir manifester votre ras le bol, mardi 24 mars, à partir de 17h30 aux Bastions. Je compte sur vous.

desert2.jpg
Désert médical

07:09 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.