30/03/2009

La vie est un long fleuve tranquille...

fleuve.jpg

 

 

 

Et la politique de santé en Suisse un marécage…

Tiens cette fin de semaine, une nouvelle idée a germé dans le magnifique cerveau de vice-président de la conférence des directeurs cantonaux de la santé.

Les médecins débrouillez-vous ! Révoquez le TARMED, diminuez les revenus des spécialistes et augmentez ceux des médecins de premier recours.

CQFD.

Est-ce que ce monsieur a lu le dernier rapport de la caisse de compensation AVS de Saint-Gall ?

La médiane des revenus des spécialistes est plus basse que celle des généralistes, de mémoire 173000 frs contre 180000 frs.

Il confond tout simplement les médecins qui travaillent en dehors de l’assurance de base et qui facturent librement (tarif privé).

Ces médecins ont un revenu élevé, mais il ne peut pas être modifié par une modification du tarif de base.

Ils continueront à bien gagner leur vie. Il ne semble pas que cela pose un problème aux assurances privées (qui dit en passant sont les mêmes que pour le tarif de base).

Le manque de médecin de premier recours n’est pas un problème financier.

Nous l’avons dit et répété. C’est un problème d’intérêt, de compétence et de charge de travail.

Les facultés de médecine et les hôpitaux universitaires n’ont jamais joué le jeu.

La formation de médecin de premier recours a toujours été le parent pauvre du cursus hospitalier.

Le médecin de premier recours doit pouvoir utiliser une large palette d’outil diagnostic. La suppression du laboratoire est le début de la fonctionnarisation de cette spécialité avec comme perspective l’apparition du médecin trieur.

La féminisation de la profession (actuellement plus de 50 % de femmes en faculté de médecine) modifie complètement la façon de travailler du médecin.

Beaucoup plus de temps partiels, difficulté à assumer les gardes.

La vision d’un médecin corvéable à merci et travaillant 7 jours sur 7 est probablement caduque.

Au lieu de parler de revenus, (en aparté : qu’est-ce que j’ai fait au Bon Dieu pour devoir me justifier de gagner 180000 frs avant AVS en travaillant 60 heures par semaine et en devant prendre 20 à 30 décisions importantes par jour) il faudrait mieux discuter d’une planification sanitaire au niveau suisse en commençant par la mettre en place dans chaque canton.

Monsieur le vice-président, c’est votre rôle…

Fleuve01.jpg

07:20 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.