06/04/2009

Alors... une fille ou un garçon

bébé.jpg

 

 

 

Vous connaissez tous les trucs pour être à coup sûr certain d’avoir une fille ou un garçon.

Votre voisine, votre amie, la concierge savent parfaitement comment faire.

Les planètes, l’alimentation, les exercices, les positions, les prières, les saints, bref vous en avez pour votre argent et votre imagination.

Et puis c’est une sujet inépuisable pour les scientifiques en mal de reconnaissance.

Le journal « Le Figaro » en parle dans son édition de samedi 4 avril.

Il titre : « Plus de filles naissent sous les tropiques ».

Alors bingo, le voyage que vous avez toujours rêvé, c’est du tout bon cette année, cassez votre tirelire.

Bon si vous êtes les parents de 8 filles, vous avez intérêt à partir au Spitzberg. Mais attention de ne pas vous gelez la zigounette.

Soyons sérieux, il semble que la solution se trouve au niveau de la glande pinéale qui joue un rôle fondamental dans la régulation du rythme biologique. Elle sécrète la mélatonine.

La production de spermatozoïdes semble augmenter et à l’arrivée plus de fille.

Mais je n’ai pas bien compris la relation entre la mélatonine, l’augmentation des spermatozoïdes et la naissance des filles.

 

Autre exemple : l’alimentation.

Hypercalorique : un garçon

Hypocalorique : une fille

Beaucoup de calcium et peu de sel : une fille

Régime salé : un garçon.

Mais à l’arrivée, il naît quand même plus de garçon, 51.3 % des naissances.

C’est parce que nous sommes plus fragiles.

Bon si cela ne marche pas, ce n’est pas de ma faute, nous sommes bien d’accord.

bebe2.jpg

07:27 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Merci Dr. Buchs d'avoir relevé ces "nouvelles" niaiseries, suceptibles de devenir des codes de demain!

Bien à vous.

Écrit par : Micheline | 06/04/2009

Les commentaires sont fermés.