07/04/2009

Césarienne

cesarienne2.jpg

 

 

 

Tiens pourquoi je parle de cela alors que je suis un bon mâle et que les douleurs de l’enfantement je n’y connais pas grand chose.

Dire que les césariennes de confort ne sont pas très logiques et contre nature, franchement ai-je la voix au chapitre ?

Mais les chiffres donnés par le « Matin dimanche » font quand même un peu réfléchir.

Ce qui m’a frappé ; la différence importante entre les cantons (plus de 15 %) pour arriver dans les régions non universitaire à plus d’un tiers de naissance par césarienne.

Cela me fait penser à cette étude, il y a 25 ans, sur les hystérectomies qui montrait qu’une femme sur deux « perdait » son utérus au Tessin.

La polémique, qui en était suivi, avait permis de faire diminuer d’une façon importante ce geste chirurgical.

Je pense que les sages-femmes ont raison d’ouvrir le débat.

Une intervention chirurgicale, même programmée, n’est jamais un geste bénin.

Elle ne doit pas devenir la règle.

Nous sommes dans ce cas dans une relation de confiance entre l’obstétricien et sa patiente. Le dialogue doit exister. La décision doit être commune. Il ne faut pas stigmatiser les femmes qui choisissent une césarienne. Si elle a lieu, c’est qu’un médecin a donné son accord. Ce dernier doit pouvoir refuser dans les cas où aucune indication vitale n’est mise en évidence.

Le confort ne doit pas être du côté des toubibs.

« Choisir son heure, éviter de se lever la nuit et de travailler en fin de semaine, et cerise sur le gâteau, meilleure rémunération. »

Pour terminer, n’oublions pas que les femmes accouchent de plus en plus tardivement et qu’une grossesse après 35 ans est une grossesse à risque.

Alors où est le coupable ?

Franchement existe-t-il ?

06:46 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Merci pour ce commentaire plein de bon sens et déculpabilisant pour les mères optant pour une césarienne pour des raisons précises, à savoir dans mon cas l'âge et une première naissance par césarienne d'urgence.

De la part d'une future maman de 36 ans tiraillée par le choix du 2ème accouchement après une césarienne d'urgence...

NB : Au sujet des termes "césarienne de confort", je vois personnellement pas très bien où se trouve le confort dans la césarienne.

Écrit par : Beracha | 08/04/2009

Merci pour ce commentaire plein de bon sens et déculpabilisant pour les mères optant pour une césarienne pour des raisons précises, à savoir dans mon cas l'âge et une première naissance par césarienne d'urgence.

De la part d'une future maman de 36 ans tiraillée par le choix du 2ème accouchement après une césarienne d'urgence...

NB : Au sujet des termes "césarienne de confort", je ne vois personnellement pas très bien où se trouve le confort dans la césarienne.

Écrit par : Beracha | 08/04/2009

Les commentaires sont fermés.