10/04/2009

Je suis en train de détruire la planète...

pollution.jpg

J’avoue, j’ai 4 enfants, je suis coupable, la planète va disparaître à cause d’égoïste de mon genre.

Un écologiste français m’a ouvert les yeux. Pas plus de deux enfants. Il semble qu’un minot cela représente 620 aller et retour Paris-New York en avion. Horreur comment j’ai pu faire cela.

C’est vrai que je ne la savais pas, mais en fin de compte il ne faudrait plus avoir d’enfants. Le problème serait résolu en quelques générations. Disparition des humains, CQFD, et voilà le problème est résolu.

Zut il va rester les vaches. Il paraît que ces ruminants ont une responsabilité immense. Que faire pour faire disparaître leur flatulence. Des chercheurs suisses ont trouvé. Manger de l’ail.

Alors là je suis complètement coincé. Je déteste l’ail. Je crois que je vais aller en prison. Je me vois déjà avec des menottes aux poignets, plaidant coupable, exposer à la vindicte publique.

Je ne mangerais plus jamais de chocolat, monsieur le Président, plus de glace, pourquoi mais à cause des vents.

Puisque je  vous dis que je suis en train de détruire la planète.

Nous vivons vraiment une époque formidable…

ill_caric_pollution_valentin.jpg

18:40 | Lien permanent | Commentaires (11) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Moi aussi je suis coupable, et j'en ai fait cinq, comme mes parents. Mais s'ils avaient su ce qu'ils risquaient de faire, et qu'ils y avaient bien réfléchi avant de le faire (à défaut d'y réfléchir en le faisant), je n'aurais pas été là pour faire comme eux. Tout cela est donc un problème d'information et j'espère que le gouvernement va charger une commission de rattraper le coup (si j'ose dire). Mais, de grâce, que la mesure ne soit pas rétroactive.
P.S. Comme vous j'emploie la première personne pour mieux assumer le fardeau, alors que, fort heureusement, nous étions deux.

Écrit par : Mère | 10/04/2009

Je saisis bien l'humour de votre billet, mais laissez moi répondre quand même car la question de la démographie est précisément une question qui déchire les écologistes...

"Il semble qu’un minot cela représente 620 aller et retour Paris-New York en avion."

Cette phrase-là ne veut absolument rien dire.

Si votre enfant est élevé dans un appartement bien isolé, que vous circulez à vélo et en transports publics, qu'il mange local, avec peu de viande, qu'il fait ses besoins dans des couches lavables et que vous ne lui achetez pas tous les gadgets inutiles que la pub (et ses copains d'école lobotomisés par la même pub) le poussent à désirer, votre enfant n'aura évidemment qu'une empreinte minime sur la biosphère.

Evidemment, ce n'est pas toujours facile de vivre ainsi, il y a des choses sur lesquelles on a une marge de manoeuvre limitée (isolation de son immeuble quand on est locataire, par exemple), des choses difficiles à accomplir (circuler avec une charrette à vélo au milieu des bagnoles et des gaz d'échappement), mais dans l'ensemble c'est largement plus que faisable.

Par contre, si avoir des gamins signifie emménager dans une maison mal isolée à la campagne avec 2 bagnoles (dont un gros 4x4 pour y caser tout le monde), des voyages à Disneyland en Floride tous les ans, des Playstations et autres iPods à profusion à chaque Noël, des plats surgelés et du boeuf à tous les repas, sous prétexte "qu'on ne peut pas faire autrement", alors là, oui, l'empreinte écologique s'alourdit nettement.

En ce qui me concerne, je pense que la première version est non seulement meilleure pour la planète mais si les enfants sont entourés d'amour et d'affection, apprendre le sens des limites est le meilleur cadeau qu'on puisse faire à sa progéniture. En l'occurrence, le sens des limites de la planète...

Écrit par : Sandro Minimo | 10/04/2009

Exact Sandro Mimino.
Je plaisantait vous l'avez compris.
De toutes façons si c'était à refaire et bien je remettrais la compresse, parce qu'une grande famille c'est génial.
Et puis je ne pars pas en vacances de Pâques à Dubai.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 10/04/2009

Quand à moi, si vous me trouvez une chouette maison à la campagne à un prix abordable, même mal isolée, je vous promets de ne pas acheter un véhicule que vous abhorrez, de ne jamais aller à Disneyland (Paris ou Floride) de manger raisonnablement de la cuisine faite chez nous et comportant alors des légumes et des fruits cultivés dans notre propre jardin ... en fait tout ce que vous dites.

Écrit par : Mère | 10/04/2009

Encore cet infame egocentrique decerebré de Sandro qui pretend detenir la lumière et jette une oprobe populiste facile sur les 4x4 (m'en fout j'en ai pas) et sur les maisons a la campagne qu'il ne peut pas se payer (la mienne a une isolation parfaite et je t'emmerde!).

Et alors c'est quoi la suite ? quand grace a une vie de privations forcées sans voir le monde plus loin la portée de son velo (sous peine de goulag vert) on aura reussi a caser le double d'humains sur la planète on fera quoi pour s'accomoder de la generation suivante, et de la suivante, et de la suivante ???

Qu'est ce que ça represente 200 mios d'americain en pick-up V8 par rapport a une planete ecrasée par 50 milliards d'habitants ? Et ce même s'ils ne bouffent que de la salade et ne chient que sur des copeaux de bois certifiés eco...

Vous êtes exactement comme les conducteurs de 4x4, quand il s'agit de son "acomplissement" la mauvaise fois remplace irremediablement le rationel, voir le simple bon sens.

Écrit par : Eastwood | 14/04/2009

Eastwood, je n'y peux rien, la planète a ses limites, nous sommes 6.5 milliards aujourd'hui, nous devons réduire nos émissions de CO2 de 95% d'ici 2050 si nous voulons garder cette planète habitable. À partir de là on fait quoi?

Evidemment qu'il y aura une limite physique à la croissance démographique, mais jamais, heureusement, nous n'atteindrons 50 milliards de personnes.

La question est donc de savoir ce qu'on fait maintenant.

Soit on pense que le problème réside dans l'impact de chaque habitant de cette planète et nous faisons tout pour diminuer au maximum l'impact des occidentaux (qui sont ceux qui, par habitant, émettent le plus de CO2, consomment le plus de pétrole, etc.).

Soit on pense que le problème réside dans le fait que nous sommes trop nombreux. À partir de là, on fait quoi? On limite les naissances à un enfant par couple? Et qu'arrive-t-il au deuxième enfant qui naît? On en fait quoi exactement? Ou alors on juge que ça ne suffit pas et il faut supprimer des êtres humains déjà en vie? Qui est légitime pour continuer à vivre et qui ne l'est pas? Sur quels critères se base-t-on? Comment procède-t-on pour éliminer ceux qu'Eastwood juge être "en trop"?

Je vous laisse juger par vous-même sur quelle pente glissante cela peut nous mener. Les solutions qu'on peut imaginer si l'on pense que le problème est démographique feront passer Hitler pour un enfant de choeur...

Écrit par : Sandro Minimo | 14/04/2009

Et pourquoi Sandro n'atteindrions nous pas 50 milliards ? Mathemathiquement si chaque couple de la planete a 4 enfants ou plus, c'est dans 3 generations.

De nouveau vous eviter de repondre en me traitant de genocidaire, sacher que je ne propose pas de solution, ce qui ne veux pas dire qu'il suffit de fermer les yeux pour que le probleme demographique n'existe pas.

A mon avis, dans l'avenir surpeuplé que vous preparer a vos enfants, la regulation de la population ne se fera pas par le "juge eastwood" comme vous le pretendez ridiculement, mais comme cela c'est deja fait tout au long de l histoire de l'humanité lorsque les ressources devenaient insuffisantes pour tous:

- Famine, guerres, genocices...

Si vous prefferez en arriver a ça plutot que de vous livrer a une vraie reflection sur le sujet, c'est peut-etre vous le genocidaire en fin de compte !

CE

Écrit par : Eastwood | 15/04/2009

"nous devons réduire nos émissions de CO2 de 95% d'ici 2050 si nous voulons garder cette planète habitable."

On y arrivera pas! Le pari est perdu d'avance. Et de toutes façons tout à une fin, même l'Humanité.

Écrit par : Riro | 15/04/2009

Je pense que Sandro-le-taré devrait s'en prendre à un certain personnage religieux qui refuse la capote ! Comme ce type ne sait pas ce que c'est, il a envoyé un de ses conseiller en acheter pour voir. Il a demandé comment s'en servir et son conseiller lui a dit :"Mettez-la sur la tête et enfilez-là jusqu'au cou. Cela évitera que des conneries sortent par la bouche !". Bon, maintenant je dois allez changer de 4x4 car il y a des promos très intéressantes et Sandro devrait en profiter pour ballader sa marmaille.

Écrit par : Octave Vairgebel | 15/04/2009

Je pense que Sandro-le-taré devrait s'en prendre à un certain personnage religieux qui refuse la capote ! Comme ce type ne sait pas ce que c'est, il a envoyé un de ses conseiller en acheter pour voir. Il a demandé comment s'en servir et son conseiller lui a dit :"Mettez-la sur la tête et enfilez-là jusqu'au cou. Cela évitera que des conneries sortent par la bouche !". Bon, maintenant je dois allez changer de 4x4 car il y a des promos très intéressantes et Sandro devrait en profiter pour ballader sa marmaille.

Écrit par : Octave Vairgebel | 15/04/2009

Ce sont les sociétés développées "capitaliste"qui ont justement un souci de déficites démographique qui menacent le financement des retraîtes et de l'économie en général.Le Japon est sur une pente suicidaire dans ce domaine par des politiques stupides de natalité et d'immigration.

Ce n'est pas la surpopulation qui menace l'humanité,puisque cette dernière vient à diminuer par l'enrichissement des pays pauvres de ces 10 dernières annèes,mais c'est le déficit de naissances.Si celà peut s'apparenté à un défaut du systhème capitaliste,ce sera justement cette dernière qui peut nous sortir de là par la création de richesses,qui elle seule peut permettre une politique nataliste équilibrée.

D.J

Écrit par : D.J | 15/04/2009

Les commentaires sont fermés.