13/04/2009

L'annonce faite à Pâque

taxe.jpg

Vous vous croyez tranquille.

Pour une fois vous pensez à autre chose. Vous vous dites que vous pouvez pendant 5 minutes mettre vos pensées de mécréants au frigo, élever un peu vos préoccupations.  Bref  vous dire que l’équipe à Couchepin est en vacances et tranquillement goûter aux fêtes de Pâque.

Nenni même le dimanche cela carbure dans leurs petites têtes. Vous revenez de la messe, vous allez mettre les pieds sous la table et bingo la RSR vous appelle pour vous signifiez que l’usine à gaz de l’Office Fédéral de la Santé a accouché de l’idée du siècle et qu’il faut sur l’instant émettre un avis sensé.

Comme les primes vont augmenter de plus de 10 % l’année prochaine, il faut trouver un coupable.

Vous avez entendu, plus que 10 %. La raison toujours aussi floue. Les chiffres fabriqués par les caisses maladies. Le contrôle inexistant.

Les responsables et bien c’est vous, c’est nous c’est tous les « cochons » de payant. Nous allons trop chez le médecin. Inutilement. Alors après la prime, la franchise, les 10 % vous allez bien prendre une petite taxe à chaque consultation ambulatoire.

N’importe quoi, punir les personnes malades, un scandale. Les petits revenus vont hésiter à consulter et là nous aurons des catastrophes.

Chaque personne qui consulte est une personne angoissée qui pense avoir quelque chose de grave. Et avant de voir cette personne, je lui parle au téléphone et j’essaie d’évaluer l’urgence. Souvent je donne quelques petits trucs et je demande de rappeler. Souvent cela suffit.

Mettre une taxe cela ne va servir à rien. C’est une honte.

Il faut que la population exige, avant d’accepter de payer une quelconque hausse, de savoir combien les caisses ont perdu en bourse. Il faut que l’Etat mandate un organisme indépendant pour faire un audit. On vous cache des choses. Tant que nous n’aurons pas de chiffres fiables, nous devrons avoir le courage de refuser de payer toutes augmentations.

taxe_1.jpg

 

12:36 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

J'apprécie le bon sens paisible du bon Dr. Buchs.
Ne pas faire de la surconsommation médicale...même si on est angoissé : très juste.
"Que faut-il faire, j'en ai marre de cette fracture de fatigue ?" avais-je demandé au bon Dr. Buchs.
-"Rien, être patient, ça va passer" m'avait-il répondu.
J'ai attendu, ça s'est résorbu, j'suis guéru, voilu.
Merci Docteur.
p.l.

Écrit par : pierre losio | 14/04/2009

Les commentaires sont fermés.