08/05/2009

Cartographie

cartographie.jpg

 

 

 

J’adore consulter les cartes géographiques. Je peux passer des heures à imaginer des lieux, des couleurs, des sons, d’improbables pays de cocagne.

J’aime les noms des villes, l’orthographe des montagnes, la lenteur des fleuves.

J’aimerais pouvoir dessiner une carte poétique de mon quartier, de ma ville.

Mais tous les matins, lorsque je descends du tram à l’arrêt Goulard (cela me fait toujours rire d’entendre la voie céleste des TPG me déclamer ce nom), vers 5h15, et que je prends la rue Rousseau ou le rue de Coutance pour rejoindre la place Grenus (pardon De Grenus, toutes mes excuses, monsieur le Baron) et bien ma veine poétique me quitte et je me mets à surveiller ma dextre et ma senestre.

C’est bête le sentiment d’insécurité.

Mais je ne me sens pas à l’aise.

Heureusement que notre bonne voirie est toujours aussi matinale. J’ai de la compagnie.

La seule carte que je peux vous décrie c’est celle des dealers.

Ils sont fidèles. Le chef est posté en haut de la rue Rousseau, ses lieutenants sous les portes cochères et les fantassins reviennent en courant de rendez-vous discrets et secrets. Tout cela avec un sérieux digne des meilleurs hommes d’affaires.

Les consommateurs et bien vous pourrez les trouver dans toutes les allées d’immeubles qui n’ont pas été fermées à triples tours. La cour des miracles.

La ville de Genève se meure, le quartier de Saint-Gervais a perdu sa bonne dame, la classe ouvrière n’existe plus, les cabinotiers ont rangé leur outils.

Rousseau a déménagé.

Les philosophes ont quitté les Délices et les encyclopédistes ne sont plus qu’un loin souvenir.

Et je suis un vieux schnock…

07:01 | Lien permanent | Commentaires (1) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

C'est vrai, Genève se meure. C'est terriblement triste. Genève est une poubelle, une pestiférée, une ville du tiers monde, une ville en voie de sous-développement. L'insécurité, les travaux débiles, la saleté, la drogue... On ne peut même plus traverser ses rues en toute sécurité. Quelqu'un a enlevé les feux pour piétons. Quelqu'un a enlevé les trottoirs! Quelqu'un a laissé les droits aux cyclistes! Comment est-ce arrivée? Quels idiots gouvernent?

Écrit par : K. | 08/05/2009

Les commentaires sont fermés.