11/08/2009

Nous pouvons tourner la page.

 

Tiens la politique suisse c’est comme la grippe.

Faut surtout pas en attraper le virus.

Alors on se protège.

Dire qu’on est candidat, qu’on désire briller, qu’on aime cela…verboten.

Ce mettre en avant, strictement interdit.

Même suspect.

Alors on se comporte comme quand on désire acheter un petit pain au chocolat ou peut-être un pain à la vanille, ou aux raisins, on fait semblant d’hésiter.

petits pains.jpg

Vous êtes sûr que mon tour est venu. Non c’est à vous Madame, mais non vous étiez avant moi…

A la longue cela devient un tantinet lassant.

Hier est apparu une petite nouveauté, le sacrifice sur l’autel de la nation.

Un brin ridicule.

Bref rien de nouveau.

Le bon peuple regarde et honnêtement s’en fout.

Tout est joué depuis longtemps.

Le Tessin doit avoir un Conseiller Fédéral.

Monsieur PELLI est incontournable.

CQFT.

Le PDC n’a aucune chance, car les députés alémaniques sont très sensibles au respect des minorités.

Et voilà le travail, pourquoi se fatiguer…

06:56 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.