17/08/2009

Cela va mal finir...

 

Samedi je sors du parking de la vieille ville et je trébuche sur un mendiant qui dormait le long des portes des ascenseurs.

Jeudi dernier, en sortant de faire mes courses à « Manor », j’entends des cris et je vois une dame âgée brandissant sa canne et traitant une série de quêteurs de tous les noms d’oiseaux du ciel et de l’enfer et d’autres lieux peu recommandables.

Je vous ai censuré les épithètes racistes.

mendiant.jpg

Il a fallu intervenir pour qu’elle ne finisse pas par casser son bâton sur leurs têtes.

Il y deux semaines, un de mes fils, abordé par un pseudo-muet ouvre son porte-monnaie pour lui donner 2 francs et se fait roustir 50 balles. Comme il est grand et musclé, il arrive à se faire rendre son biffeton.

Vendredi à 18h30, à l’arrêt du tram à James-Fazy, deux solliciteurs vendent tranquillement de la drogue à deux autochtones.

Bref cela devient n’importe quoi.

L’intervention de l’état est urgente et nécessaire avant que les citoyens commencent à agir de leurs propres chefs.

Avec toutes les dérives qui sont à craindre.

L’Italie en est un bon exemple.

On ne peut plus permettre une telle situation.

J’ai honte pour Genève, j’ai honte pour la République.

Il doit quand même exister une solution qui respecte le droit de chacun.

Un peu de sévérité et de courage politique.

07:28 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Une seule solution, votez pour moi !

Moi seul vous promet la libération et la plénitude !

Écrit par : oussama | 17/08/2009

Il y a quelques mois des médecins pétés de tunes descendent dans la rue pour crier misère. Afin d'abuser la population ils ont garé leurs 4X4 dans les rues adjacentes, jurent que leur geste est en fait une action en faveur des patients.C'est vrai vous avez raison, il faut d'urgence redresser la barre.

Écrit par : Anastase | 17/08/2009

L'envie est un vilain défaut. Mon 4x4 c'est une opel Agila.
Jamais je descendrais dans la rue pour défendre mon revenu.
Je me suis battu et je continuerai à ma battre pour défendre la qualité de mon travail.
C'est comme cela.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 17/08/2009

@Anastase

Il y a la misère des riches et celle des pauvres.

-Celle des riches est calculée.
-Celle des pauvres est consomées.

Bien à vous.

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

Moi je plains mon voisin trader qui a peine 30 ans, cache sa Porsche Cayenne dans l'arrière cour de sa maison, de peur de se la faire abîmer quand il part à St.Trop !

N'entendez-vous pas au loin ce bruit bizarre, on dirait le frottement d'une pierre sur du métal...?

Ah, ça y est, je vois quelque chose, ce sont les gueux et la plèbe qui rééguisent les lames des guillotines.

Écrit par : oussama | 17/08/2009

En effet, il faut agir. Pour commencer, je propose d'interdire aux petites vieilles de porter des cannes dans les lieux publics. Ces vieilles peaux, plus elles sont pourries, plus elles sont dangereuses. Ensuite, expédier tous les consommateurs de drogues de nationalité hélvétique au Kosovo pour y effectuer des travaux d'utilité publique. De la main-d'oeuvre gratuite, ils trouveront bien quoi en faire.

Écrit par : Carlos | 17/08/2009

Les commentaires sont fermés.