18/08/2009

Enfin...

 

Pourquoi vote-on toujours trop tard sur des sujets d’importance ?

urne.jpg

La Constituante aura bien à faire pour mettre un peu d’ordre dans tous ces référendum, initiatives, obligatoires, facultatifs, avec ou sans moustache, nombres de signatures, temps pour les récolter, invalidation.

Bref que la démocratie est parfois compliquée.

Enfin le débat sur le CEVA va être dans la rue et non confisqué par certains.

Que vous soyez pour ou contre, la réaction est la même : il est juste et important de voter sur ce sujet.

Il est essentiel de combler le déficit d’information et d’engager le débat.

J’ai peur que, sur ce sujet, la votation arrive trop tard.

Elle aurait du être programmée tout au début.

Nous aurions pu choisir en différentes possibilités, ouvrir les cartes de géographie, partir de ce qui existe et ne pas nous laisser emprisonner par un projet datant de 1912, tétanisé par la peur de ne pas avoir un financement de la Confédération.

Un CEVA, un S-Bahn, un métro enfin ce que vous voulez, est nécessaire, obligatoire.

Notre avis en novembre, ou l’année prochaine, ne pourra pas être donné avec finesse et intelligence.

Si nous mettons un non dans l’urne et bien adieu à l’idée.

Une traversée ratée de la rade bis. Une nouvelle « Genevoiserie ».

Il faut aller de l’avant, mais surtout tout faire pour éviter le non.

Les anti-CEVA veulent la même chose que l’Etat mais d’une autre façon.

Alors soyons responsable et adulte.

Mesdames Messieurs négociez, trouvez un terrain d’entente, il est encore temps, pour que ce référendum puisse être retiré.

07:02 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Je ne pense pas que les Anti-CEVA veulent la même chose que l'Etat, Ils ne veulent pas de rails à Champel, il faut être clair. Le barreau sud est une diversion.

Écrit par : bibi71 | 18/08/2009

Les opposants n'ont pas les préoccupations qu'ils se donnent. Cette pseudo volonté de vouloir aider la mobilité est un leurre. Ils ont simplement compris qu'en neinsager, leur combat serait perdu d'avance. Ils ont donc ressorti un vieux projet d'un tiroir, justement mis de côté par l'Etat il y a quinze ans car nettement moins utile que de rejoindre directement Annemasse-Vallée de l'Arve/Annecy/Evian.
Ne nous laissons pas avoir par cet argumentaire fallacieux. Surtout qu'ils n'ont aucune connaissance du barreau-sud: il n'y a pas de réserve foncière, pas de financement, pas d'études approfondies, pas de volonté politique, ni en Suisse ni en France... et qu'en serait-il des oppositions? combien de recours? Rien ne se ferait pendant 15 ans.
Il nous faut donc voter, et nous voterons. Je pense le peuple genevois convaincu qu'il n'est pas possible de refuser un projet abouti et financé capable, non pas de tout régler, mais de de donner une impulsion nécessaire à notre région et à son développement.
OUI AU RER, OUI AU CEVA.

Écrit par : Nicolas | 18/08/2009

Bibi71 et Nico que vous êtes finos !

Écrit par : David | 19/08/2009

Les commentaires sont fermés.