27/08/2009

Faut-il un centre fort ?

 

Question essentielle des prochaines élections.

La population devra répondre à la question de la nécessité d’avoir un centre fort ou de sa préférence d’une bipolarité.

Le seul parti qui est au centre et qui peut se référer à un vrai centrisme est le PDC.

C’est comme cela.

Le parti Radical par sa fusion avec le parti Libéral se trouve automatique tiré vers sa droite et le parti écologiste se situe souvent plus à gauche que le parti socialiste.

Le PDC doit donc assumer ce rôle et il le fera sans aucune difficulté.

Notre système politique ne peut pas se passer d’un centre fort.

centre2.jpg

Nous n’avons pas l’habitude des majorités uniques et des alternances comme chez nos voisins.

Notre philosophie de concordance ne peut pas fonctionner dans un tel système.

Il est vrai que souvent à Genève nous rêvons d’une droite ou d’un gauche forte écrasant son adversaire.

Mais nous le savons, nous l’avons constatés à plusieurs reprises, ce genre d’attitude aboutit à des blocages très dommageables pour le canton de Genève.

Il faut donc un parti passerelle qui puisse redonner un équilibre en trouvant les convergences.

Garder cette question à l’esprit lorsque vous irrez voter le 12 octobre.

07:00 | Lien permanent | Commentaires (6) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

bonjour, M. Buch...merci pour les "pistes".... juste un reproche sur votre billet...vous justifiez de la nécessté d'un vrai centre, non pas pour faire contre-poids,sans offrir de véritable alternative...Non, vous vous contentez de présenter une idéologie hybride (droite-gauche),simplement en justifant du besoin d'un centre pour faire "passerelle"comme vous dites entre les 2 blocs...en fait de passerelle, vous jouerez plutôt le rôle de "passe-plat"...
Vous tombez dans les mêmes "travers"que Bayrou et son MoDem...incapable de formuler un véritable programme se démarquant des deux autres camps...pour finir, on retrouve un programme intégrant des composantes de tous ses adversaires, avec bien souvent dans ce cas là, des projets politiques en contradistions ouvertes.
Moi je pense au contraire que dans notre époque actuelle, il n'y a plus de place pour un PDC qui ne représente pas de véritables options de société...Vous n'avez pas véritablement d'idéologie propre à vous... Vous piccorez un peu par ci un peu par là, mais au final, il n'y a pas de cohérence politique à long terme dans une telle conception du pouvoir... D'ailleurs, je le répète assez souvent, la "formule magique suisse, cette formule de consensus global...est en fait le meilleur facteur de bloquage institutionnel...
Je m'explique : les grandes avancées, chamboulements sociologiques du XXème siecle n'ont pu être arrachés que grâce aux oppositions frontales entre les pro et les anti...dans le système "à la Suisse", la stabilité économique (financière, plutôt !), est assuré et rendu pérenne grace au théatre de marionnettes qui prend place dans notre paysage politique national...Aucune grande différence d'idéologie entre un gaucho et un droitosse... Mais en ce qui concerne la vie politique, sociale, la stabilité se transforme en immobilisme...en fait on revit les dérives claniques si propres à la 3ème République en France...un gouvernement fantoche, des partis inconsistants t une valse des têtes au pouvoir...mais toujours dans la même ligne...il n'y a point de renouvellement politique dans notre pays...une chappe de plomb, s'est abbatue sur notre paysage politique...c'est comme si une sorcière nous avait ensorcellé pour cent ans ou mille ans (belle au bois dormant )...
Alors je vous le dit cher Doc...nous, on attend autre chose du PDC...on attend un parti capable de formuler un vrai programme basée sur une véritable vision qui vous serait propre...
Alors de grace, cessez cette expression galvaudée et creuse de "passerelle" entre la droite et la gauche...c'est tout là l'objet de notre courroux...car cette définition amène l'inconsistance politique qui se reconnait par une incohérence crasse...
ps...débarrasez vous de Darbellay...ce type est un vrai poison pour votre parti...regardez un Schwaller...il a quelque chose de rassurant, d'apaisant...alors que l'autre dégarni...il est vraiment angoissant de toutes ses contadictions, faux-pas, et renoncements successifs... et je ne parle pas du "piccolo fabiano" !!!....:o)

bien à vous Doc...!

Écrit par : M.U.R | 27/08/2009

Bonjour MUR

M Buchs écrit sur un blog (très bon d'ailleurs), ceci n'est pas une thèse ou un programme complet du PDC d'ailleurs vous pourriez lire le programme du PDC vous verriez qu'il y a un vrai programme et q'il n'est pas et n'a jamais été un passe plat entre la gauche et la droite. idem pour M, Bayrou et le Modem qui a aussi un programme très détaillé que certainement vous n'avez pas lu. Je vous rappel que ce n'est pas parce que vous n'avez pas fait l'effort de lire des programmes qu'ils n'existent pas... ....(et ceci pour tous les partis)

L'histoire de PDC n'est pas si mauvaise que cela, exemple

les HLM
les allocations familiales
congé maternités
sont des parmi d'autres des idées PDC

et pour le futur
la baisse des impôts sur Genève pour les familles


Je crois que M. Buchs (qu'il me corrige si je suis faux) voulait dire que le centre (hors son propre programme) était le seul a avoir le courage de calmer la meute et de voter à gauche si cela en vaut la peine et à droite si cela en vaut aussi la peine car je vous rappel que personne à toujours tout juste et que les bonnes idées peuvent venir de partout ,même de vous...

Écrit par : steph | 27/08/2009

bonjour steph...relisez bien ma critique...il y est fait mention d'un parti (PDC)qui compose son programme en piccorant de droite , de gauche...deci-delà...Pour moi il ne s'agit pas d'une vision cohérente à long-terme...on a juste à faire avec un groupement opportuniste qui navigue au gré des "trends" (tendances, vibs, pensée dominante du moment)...cela s'apparent à la forme la plus exacèrbée du populisme politique...la supra-démagogie en quelque sorte... alors vouloir chercher (et trouver!!) un quelconque dénominateur commun à tout cela relève de la pure hérésie...on trouvera l'arrivisme et le carrièrisme à tous les étages, mais point de cohérance, de vision générale de la marche à suivre pour sortir notre pays de l'ornière dans laquelle il se trouve...
regardez Doris Leuthard...incompétence, futilité et incapacité à comprendre les réalités économiques qualifient sont bilan politique de cette crise...elle collectionne les paires de chaussures, mais aussi les bourdes et les échecs dans sa politique de relance (laquelle !¨??)...
Alors quand je vois le PDC qui veux "regagner"son deuxième siège au CF...je prend sérieusement peur pour notre pays...

Écrit par : M.U.R | 27/08/2009

Cher ou chère M.U.R
Je pense que l'opportunisme est partagé par la majorité des partis politiques actuels. Il n'y a pas plus de cohérence chez les socialistes, les libéraux. les radicaux ou les écologistes.
Il est vrai que ces derniers ont une politique monomanique : hors de l'écologie point de salut.
C'est simple vivable mais diablement réducteur.
Vous avez raison sur ce manque de cohérence.
Mais mon billet de ce jour portait sur l'importance du centre. Et là je ne parlais pas spécialement du PDC, mais je remarquais qu'actuellement il n'y avait plus que le PDC pour représenter ce centre. Ce qui je l'admet doit obliger mon parti à être plus clair et plus précis sur ces objectifs.
Si vous avez le courage de suivre le dévelopement de mes idées je vais essayer jour après jour de vous convaincre et de vous montrer que dans ce parti il y a un renouveau politique. Et surtout que le centre doit survivre et surtout ce renforcer pour le bien de notre démocratie.
Au plaisir de vous lire

Écrit par : Bertrand BUCHS | 27/08/2009

Cher Doc...merci de votre réponse...dans ces conditions ..."il me tarde de lire votre prochain billet...lorsque vous rentrerez enfin dans le vif du sujet" !

bien à vous cher Doc...et je ne souhaite qu'une chose, croire en vos paroles...:o)

Écrit par : M.U.R | 27/08/2009

Cher Steph
La propriété intellectuelle des avancées sociales que vous citez, qui l'a vraiment ?
Lorsque je militais pour le congé maternité en Suisse, au début des années 70, il n'y avait pas beaucoup de femmes ou d'hommes PDC présents à nos côtés. Et ceux d'entre eux qui en avaient le courage n'étaient pas à proprement parler soutenus par leur parti.
Les HLM ont existé avant que le PDC des années 60 n'en promeuven l'idée, en tout cas dans d'autres cantons où le PDC n'est pas actif.

Cher Dr,
Je suis comme M.U.R, un peu dans le doute face à l'acuité de la Vision PDC sur la société à construire.
Mais je vous lirai avec attention et, je m'y appliquerai honnêtement, en laissant certains préjugés à la porte (par exemple, justement le "C" de votre intitulé, dont vous développez la signification pour vous dans un autre de vos billets).

A une prochaine

Écrit par : Saladine | 28/08/2009

Les commentaires sont fermés.