03/09/2009

Le bal des éléphants

 

J’aime bien les éléphants, je les trouve sympa.

Et puis ils me font penser à l’arrivée, chaque année, du cirque Knie à Genève.

Leur marche entre la Praille et la plaine de Plainpalais.

Le retour en classe, une nouvelle année qui commence.

L’automne qui arrive.

elephant.jpg

A chaque fois un petit coup de nostalgie.

Bref, je m’égare. Je veux parler des éléphants politiques, cette espèce très étrange que Darwin n’a pas répertorié et qui descendent de je ne sais pas quelle branche.

Bientôt un nouveau Conseiller Fédéral, des articles à foison, des éditos, des réflexions. Nous savons tout sur leur famille, la couleur de leurs chaussettes, leur chien, leur chat, leurs rides, mais sur leur programme politique…

Etonnant la Politique, parler d’idées, faire de la dialectique, c’est presque obscène. Il faut être lisse, consensuel, plaire à la ménagère.

Augmentation des primes des assurances maladies, gestion des caisses maladies, pression sur la classe moyenne.

Des solutions… Le silence de la mer. Je suis méchant car monsieur Schwaller a proposé des pistes en dégommant au passage le travail de Couchepin, mais malheureusement en ressortant toujours les mêmes solutions.

Un manque d’imagination et surtout de courage.

Le problème est au niveau du financement.

Comment faire pour que les primes diminuent et restent supportables pour les familles sans subvention.

Nous allons droit au mur si à chaque fois, c’est vous, c’est moi, qui dois mettre la main au porte-monnaie.

La santé doit être gérée par l’Etat, comme l’éducation et la sécurité.

Il faut que la Confédération augmente sa participation financière.

Nous devons définir ce qui est à charge des caisses et ce qui est à charge de l’Etat.

Nous devons clairement dire ce qui doit être remboursé et ce qui peut être pris en charge par le citoyen.

Et nous devons faire un pas vers les familles. Faut-il que les enfants payent des primes ?

La gratuité jusqu’à 18 ans, un sacré soulagement pour les familles.

07:03 | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Les commentaires sont fermés.