09/09/2009

Expliquez-moi !

 

Pour une fois.

Oui pour une fois que l’Etat pense à la classe moyenne et propose une baisse des impôts, une certaine gauche la refuse.

Vous allez me dire que c’est habituel. Payez, nous nous occupons de dépenser.

Le monde idéal. Rien n’est trop beau, rien n’est trop inutile, la bonne conscience est de notre côté. Les autres sont d’affreux capitalistes pleins de frics devant cracher dans le bassinet sans se plaindre.

Oui pour une fois que la Politique est différente.

Il faut le dire, le souligner.

C’est vrai que certaines communes vont perdre des rentrées fiscales. 5 millions pour Carouge.

Et alors, est-ce une raison pour demander de voter non.

Est-ce une raison pour écrire à ses employés pour leur demander de s’opposer.

impôt.jpg

Le Conseil Administratif de la ville de Genève, se comporte d’une bien étrange façon.  

Le ménage communal doit s’adapter. Il doit surtout éviter d’enfler comme la grenouille de la fable. L’important c’est d’investir, de redistribuer lorsque cela est possible, de rembourser la dette et non de créer des postes et des services dont certaines fois nous avons de la peine à en comprendre la nécessité.

Recevoir moins d’argent oblige à mieux réfléchir à son usage.

Les impôts sont trop hauts à Genève pour la classe moyenne.

Nous n’avons pas tous la possibilité d’émigrer vers des cieux plus cléments.

Alors cette fois votons oui.

07:02 | Lien permanent | Commentaires (3) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Allez voir le blog de Mr Roger Deneys et vous comprendrez:

Pour la gauche de la gauche l'impot n'est plus vu comme une contribution au fonctionnement de l'état pour maintenir infrastructures, services et filet social. Mais comme une mesure confiscatoire de tous revenus au dela du minimum vital pour instaurer une egalité forcée par le bas.

Quand au PS, c'est le parti des fonctionnaires, sa reaction est donc normale.

Écrit par : Eastwood | 09/09/2009

" Mais comme une mesure confiscatoire de tous revenus au dela du minimum vital pour instaurer une egalité forcée par le bas."

Vous êtes confondant de mauvaise fois ... le hic dans ce projet fiscal, c'est qu'il y a des cacahuète pour la classe moyenne, et un gros cadeau pour les très riche, c'est ce qu'on appelle un paquet ficellé ...

Écrit par : Djinius | 09/09/2009

Djinius doit etre celibataire ou un peu confus dans sa tete pour considerer l'indispensable splitting comme une "cacahuète".

Écrit par : Eastwood | 10/09/2009

Les commentaires sont fermés.