10/09/2009

Vous avez évité la taxe de 30 frs, mais réjouissez-vous vous aurez les 20 % !

Je me suis dit mais pourquoi diantre monsieur Couchepinesque a voulu cette taxe de 30 frs. Il était certain qu’il allait au casse-pipe.

Imaginez la scène que nous avons jouée de multiples fois dans notre enfance. Le jeu du magasin, allez un peu de mémoire : « Bonjour madame, Bonjour monsieur c’est 30 francs ».

Bingo, vous ouvrez la porte de mon cabinet médical et mon assistante vous susurre cette phrase culte. « C’est 30 francs ».

Bon impossible et le conseil national dans sa grande sagesse (hum…) l’a envoyée valser dans les oubliettes de la petite histoire.

Mais comme nous avons l’horreur du vide, il fallait bien faire quelque chose. Alors nous aurons les 20 %. Aussi génial que les 30 francs.

« Bonjour Monsieur ou Madame ou Mademoiselle ou Demoiseau, pouvez-vous me montrer la permission de votre médecin de famille. Vous ne l’avez pas ; bien alors cela sera 20 % de participation sur ma jolie facture ».

interdiction.jpg

Alors je le dis, Urbi et Orbi, Sa Seigneurie est un génie politique.

Je vous détourne l’attention et paf je vous contourne pour vous mettre la pâtée.

Mais moi, je fais quoi avec ce 20 %. Je ferme mon cabinet sachant que plus de 80 % de mes consultations se font sans passage par le généraliste.

Bon voyons l’histoire sous un autre angle. Comme rhumatologue est-ce que je coûte plus cher ?

Posons l’équation : consultation directe chez le rhumato > que consultation chez le médecin de famille plus consultation chez le rhumato.

Et bien non je suis bien moins cher. Donc pour éviter de payer 20 % nous allons ajouter une voire deux consultations de plus. Sans oubliez les examens inutiles.

Mon expérience : la plupart des problèmes de rhumatologie se résolvent par un bon examen clinique, peut-être une injection et quelques conseils.

En moyenne moins de 100 frs.

Nos politiciens sont toujours en retard d’une guerre. La pratique médicale a changé. Les patients ont changés.

Un médecin compétent, bien formé avec une grande expérience clinique est toujours bon marché.

Ce qui va se passer ?

Simple, les patients vont aller directement chez les spécialistes puis vont téléphoner à leur médecin de famille pour leur demander de faire un bon.

Intéressant comme boulot…

12:06 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

très bonne note Doc....vraiment, on aime bien votre franchise...

bonne continuation et meilleurs sentiments... :o)

Couchepin nous plante le couteau dans le dos avant son grand départ....cela sera certainement sa dernière tromperie...mais quel style crasse et discourtois...il nous l'a fait version "coloscopie".....
ouille-ouille-ouille !!!!

Écrit par : CA | 10/09/2009

Cette "logique" est en effet incompréhensible. C'est soi-disant pour décourager les gens à se rendre chez le médecin.
Je n'aime pas aller chez le médecin, donc je peux imaginer qu'à court terme, certains s'y rendent moins. Mais à terme, cela veut dire aussi des éventuelles complications, donc des coûts supplémentaires.

D'autre part, j'ai pu constater que ceux qui "bénéficient" déjà d'une assurance médecin de famille le font parfois au détriment de leur santé.
Je ne sais pas si ces médecins de familles agréés par les assurances reçoivent des consignes de ces dernières, mais certains (pas tous) tentent de se substituer aux spécialistes, pas forcément avec succès. Ce genre de procédé ne fait que retarder la consultation vers un spécialiste, qui peut pour finir s'avérer incontournable... et suivant l'évolution de la maladie entraînera un traitement plus lourd que s'il avait été correctement pris en charge immédiatement.

Écrit par : Pascale | 10/09/2009

Les commentaires sont fermés.