24/09/2009

Le système de l'assurance maladie ne fonctionne plus.

caisse unique.jpg

 

 

 

Il me semblait que la notion d’assurance maladie obligatoire reposait sur la solidarité entre génération et entre malades et bien-portants.

La solidarité, le maître mot de la votation de 1996.

Et je me suis fait avoir comme un couillon, car je croyais et je crois toujours à ce magnifique terme.

Et aujourd’hui, je lis dans la presse que les jeunes vont casquer un max dès le 1er janvier 2010.

Les caisses maladies ont perverti le système en abaissant les primes des jeunes pour attirer les bons risques.

Le problème, elles n’avaient pas prévu que ces mêmes bons risques changeraient de crémeries chaque année.

Et comme les réserves ne suivent pas les assurés et bien les jeunes coûtent plus qu’ils ne rapportent.

La libre concurrence, je me marre.

Vous avez déjà vu une libre concurrence ne Suisse ?

Il ne faut pas être la caisse la meilleure marchée, surtout pas. Cela coûte trop.

Dingue non.

Tiens pour finir des nouvelles des USA. Vous savez ils sont un peu dans la panade là-bas.

Monsieur Chernew de l’ Harvard Medical School a publié dans le journal « Health Affairs » que les coûts de la santé augmentent chaque année de 2 % de plus que le coût de la vie. Il pense qu’en 2050 les américains ne pourront plus payer pour leur système de santé.

Et il conclut en demandant la création d’une assurance publique. Cela ne vous rappelle pas la caisse unique.

07:58 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Tout bien réfléchi, pesé et soupesé, je crois à une caisse non unique mais commune, basée sur le revenu de chacun, ça c'est la solidarité réelle! Chacun paie selon le revenu familial avec un débit direct sur les salaires! Début des années 60, les CFF avaient leur caisse maladie. Les salaires étaient débités des primes dues pour la famille. Un seul débiteur: le père, chef de famille! Ok! ça paraît suranné, mais tous étaient logés à la même enseigne. Plus tu gagnes, plus tu paies, solidarité oblige! Les factures étaient payées directement par la caisse maladie, la participation arrivait à la maison (10%). Pas de versement directement à l'assuré, actuellement trop tenté de garder l'argent, vu ses difficultés, pas de versement sur un compte débiteur, que la banque refuse de redébiter pour payer la facture. résultat: rappels du médecin, mise en poursuite! Situation débile! Alors, on attend quoi pour revenir à un sysème qui marchait si bien avant je pense 1972, date de mon déménagement à l'étranger pour une durée de 10 ans. Quelle surprise au retour! qui a bien pu imaginer un système comme ça!?

Écrit par : elicolli | 24/09/2009

Interessant!

Écrit par : assurance medicale | 22/04/2010

Les commentaires sont fermés.