27/09/2009

Bizarre...

alcool.jpg

Pour être eurocompatible, on fait n’importe quoi.

Permettre la publicité pour de l’alcool à la télévision est une grosse bêtise, pour ne pas dire autre chose en ce jour du seigneur.

Déjà que la Confédération ne fait pas grand-chose en matière de prévention, mais là c’est vraiment un autogoal.

Comment voulez-vous avoir un discours cohérent sur les méfaits de l’alcool, lorsque la télévision banalisera sa consommation.

Vous me direz que c’est que de la bière. Et bien savez-vous que pour la majorité des alcooliques, boire un demi ce n’est pas grave. Toujours la même rengaine, il n’y a pas d’alcool dans ce breuvage, ou si peu, quelques degrés.

Savez-vous que la plupart du temps on entre dans cette maladie à cause d’une surconsommation de bière.

Il faut choisir ; défendre notre santé, protéger les jeunes, montrer les risques ou soutenir quelques intérêts financiers.

Je ne suis pas membre d’une ligue de tempérance, je bois volontiers un verre de vin au repas, mais je connais les méfaits de l’alcoolisme dans notre société.

Tous les jours, je rencontre  des femmes et des hommes qui souffrent, qui sont démunis, qui demandent de l’aide ou qui nient même l’évidence.

Alors notre devoir c’est quoi…

Stop à ces clichés du mâle beau et sportif buvant sa topette et faisant des grillades avec ses super magnifiques potes.

L’alcoolique n’est pas beau, il est seul, abandonné de tous et il ne s’intéresse à plus rien.

Est-ce nécessaire de faire cela ?

11:33 | Lien permanent | Commentaires (2) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

On donne un très mauvais signal, c'est en effet totalement incohérent !

Vos propos sont pleins de bon sens Docteur Buchs !

Cordialement !

Écrit par : Jean d'Hôtaux | 27/09/2009

Bonjour Docteur BUCHS,

Effectivement, j'ai vécu une situation de près d'une personne alcoolique. Boire un verre n'a jamais fait de mal à personne, mais horribles sont les dégâts et les ravages que fait cette maladie. Elle sépare les familles, cause des troubles (cirrhose, encéphalopathie hépatique, crises d'épilepsie, délirium tremens), un vocabulaire, jargon médical que je connais depuis des années. Effectivement, comme vous le dites si bien stop à ces clichés de beau mâle buvant sa topette. Le vin, mais aussi d'autres boissons peuvent être consommées de manière tout-à-fait raisonnable, l'alcool doit rester un plaisir et pas une défonce comme c'est le cas pour certains jeunes gens qui finissent aux urgences de l'Hôpital pas très loin du coma éthylique. Il faut axer les mesures sur plus de prévention au travers des milieux scolaires, c'est une vraie thématique de santé publique. Je compte beaucoup sur le milieu médical pour réaliser une vraie campagne de prévention ainsi que les caisses maladie peut-être aussi en tant qu'associées pour lutter contre ces abus d'alcool qui font tant de dégâts.

Cordialement,

Béatrice FUCHS, Membre du Parti Radical Genevois

Écrit par : beatrice.fuchs | 27/09/2009

Les commentaires sont fermés.