02/10/2009

Comme une immense lassitude...

moutons.jpg

 

 

 

Chaque année les mêmes mensonges.

Les mêmes manipulations.

Et chaque année, peuple de moutons, nous acceptons.

Votre pouvoir d’achat diminue, et bien vous pouvez vous réjouir ce n’est demain que vous allez faire plus de chose avec votre pécule.

Je dis et je répète, je radote, je me fais vieux, mais ce qui se passe est un scandale.

L’augmentation des primes d’assurances maladie pour le canton de Genève ne repose sur aucune vérité statistique ou financière.

Mesdames, Messieurs on vous vole, on vous détrousse. Cela fait plus de 5 ans que vous payez trop, en moyenne 1 prime par année. Un petit calcul vite fait, nous sommes 6 en famille, à en moyenne 300 frs par mois et par personne et bien 9000 frs. Envolé, disparu, d’un coup de baguette magique.

Mais bon dieu où est passé cet argent ?

Je demande que l’Etat se décide à déposer une plainte pénale contre X pour détournement d’argent et faux dans les titres.

Il faut maintenant que la justice fasse son œuvre et qu’un contrôle fiduciaire indépendant ausculte les comptes des assurances maladies.

La Confédération ne jouant pas son rôle de contrôle, il faut qu’une autre instance le fasse.

Ayons ce courage.

Sinon nous sommes des complices et là cela devient grave.

06:44 | Lien permanent | Commentaires (16) | |  Facebook |  Imprimer | | | |

Commentaires

Je partage votre lassitude mélée de colère. Dommage que le peuple suisse soit si docile, poli et soumis! Je me demande combien doit être payé Claude Ruey? Ce type me fout la gerbe!

Écrit par : Riro | 02/10/2009

Il y a quelques années, Mme Dreifuss défendait bec et ongles sa Lamal ! La socialiste nous promettait des primes à la baisse ! Elle promettait de la solidarité entres cantons ! Résultat : Elle a réussi à foutre la majorité des habitants de ce pays dans la merde ! Magnifique résultat de la gauche ! Et Maillard qui, soit-disant, rue dans les brancarts ! Quel cirque ! Les assureurs-maladies ont mis au point un système qui devrait intéresser les volaillers, le plumage total !

Écrit par : octave vairgebel | 02/10/2009

A Riro: M. Ruey a pour lui d'être un homme fort sympathique et fidèle à ses idéaux. Il émarge depuis longtemps à la fiche de paye de assureurs, notamment à travers le Groupe de réflexion santé du Groupe Mutuel, une oeuvre socio-libérale de soutien aux parlementaires en échange de leur docilité. La présence aux quelques "séances de travail" annuelles dans un luxueux hôtel bernois y sont discrètement récompensées à hauteur de plusieurs milliers de francs. L'atmosphère y est même si douillette, que quelques uns de ces parlementaires en auraient même oublié de déclarer ce loisir rémunéré dans leur liens d'intérêts au Parlement (comme l'exige pourtant la loi).
Mais n'en parlez surtout pas à M. Ruey, il s'en offusquerait. Tout ça c'est du passé. D'ailleurs les idéaux, ça ne se vend pas, c'est bien connu. Et puis les primes explosent; il vaut mieux faire oublier le champagne et les petits-fours des assureurs.

Écrit par : F.Salina | 02/10/2009

Mais que fait la droite alors? Les libéraux soutiennent ce système, les radicaux joue les faux culs à l'image de Couchepin, le pdc s'indigne et s'opposes aux solutions données par la gauche. Vouloir faire du bénéfice dans le domaine de la santé publique n'est tout simplement pas possible! Y basta de ces assureurs voleurs! Je vous souhaites de bon bonus Messieurs les assureurs!

Écrit par : Riro | 02/10/2009

Les rapports de gestion publiés par les caisses maladies ne portent que sur la présentation conforme des comptes au regard de la loi sur les impôts. Le réviseur mandaté à cet effet par chaque assureur n'a pas pour mission de vérifier la bonne application de la Lamal, tâche dévolue à l'OFSP avec le peu de moyens que l'on sait. Il est donc impossible de conclure à une conformité Lamal de la comptabilité des caisses sur la base de ces seuls rapports. Les données essentielles comme les indices de répartition des frais administratifs, la ventilation détaillée des revenus générés par les provisions et réserves sont considérés par les assureurs comme appartenant au secret des affaires et par conséquent non publiés.
Une telle opacité favorise évidemment toutes les spéculations, et constitue un puissant incitatif sinon une conséquence du transfert de fonds et de ressources de l'assurance de base vers l'assurance complémentaire.
Une situation aussi anormale ne peut durer plus longtemps dans un système où la transparence du financement est devenue un facteur essentiel.

Écrit par : F.Salina | 02/10/2009

A Riro: le lobby des caisses maladie est puissamment représenté au Parlement, notamment au niveau des Commissions ce qui n'a pas manqué de produire les blocages que l'on sait. Les coups de semonce tirés par certains parlementaires moins complaisants en direction de ce qu'il est convenu d'appeler un noyautage ont finalement incité les assureurs et leurs hommes-lige à plus de modération.
Votre indignation devant ce naufrage programmé est justifiée, mais les moyens d'agir sont limités. Le plus efficace serait d'en parler autour de vous et, lors des prochaines élections fédérales, de biffer sur les listes les noms des candidats liés aux caisses maladies.

Écrit par : F.Salina | 02/10/2009

@F.Salina

Merci pour toutes ces infos et précisions.
Je vais en parler autour de moi, ce que je fais déjà un peu. Dommage de ne pas avoir les noms des parlementaires lobbystes, ils mériteraient d'être identifiés par les assurés. Une manif devant le siège de SantéSuisse ferai le plus grand bien!

Écrit par : Riro | 02/10/2009

A Riro: La liste des liens d'intérêts est en théorie publiée sur le site du Parlement, mais elle n'est pas facile d'accès ni indexée de façon pratique. On s'est contenté du minimum.
Il serait souhaitable qu'une liste séparée des candidats liés aux caisses maladie soit publiée dans le cadre de la campagne des élections 2011. Une telle transparence serait souhaitable et salutaire à crédibilité de nos politiques.

Écrit par : F.Salina | 02/10/2009

Voilà comment les jeux sont pipés:
http://www.amge.ch/2009/06/02/les-lobbyistes-des-caisses-maladie-sont-bien-chez-eux-au-parlement/

A Riro et Salina: suivez les liens vous trouverez les intérêts des parlementaires: http://www.parlament.ch/d/organe-mitglieder/nationalrat/Documents/ra-nr-interessen.pdf


Le Président d'Helsana Mr David Eugen siège aux Conseils des Etats: http://www.parlament.ch/f/suche/pages/biografie.aspx?biografie_id=57

Mr Graber Konrad siège CSS et Intras, qui ne sont qu'une assurance. Ce qui veut dire que les gens qui quittent Intras sont délaissés de leur réserves Intras-CSS, et s'incrivent chez CSS devront refinancer leur réserves. Mais c'est la même caisse!!!!!!!

La réalité peut dépasser la fiction: à Genève, un juge suppléant du TA est l'avocat représentant SantéSuisse dans le même tribunal: http://www.geneve.ch/tribunaux/doc/Listes-magistrats/MAGISTRATS_TA.PDF
Chercher l'erreur!

Écrit par : la voix | 02/10/2009

SVP organisez une manif, je soutiendrai et je ferais tout pour convaincre toutes me connaissances et amis de me rejoindre... mais est-ce que ça aidera?

Écrit par : K. | 02/10/2009

Ne vous en faites pas nous sommes en train de préparer un action du "tonnerre de dieu".

Écrit par : Bertrand BUCHS | 02/10/2009

Vous êtes sérieux ? Une action se prépare ? Qui plus est du "tonnerre de dieu" ?

Alors là, si c'est pas des mots juste en vue des éléctions ... Je dirais qu'une chose : ENFIN !!!

(!_!)

Écrit par : Loredana | 02/10/2009

Non cela n'a rien à voir avec les élections. mais je dois être discret pour ne pas allerter l'ennemi.

Écrit par : Bertrand BUCHS | 02/10/2009

OK D'ACCORD (oups ... désolée d'avoir hurlé) Mdr

(o_~)

Écrit par : Loredana | 02/10/2009

Bien dit Doc...on se fait détrousser ..et y'en a marre !!!

en tout cas je vous souhaite le meilleur our ces élections !!! :o)

Écrit par : MUR | 02/10/2009

La colère Divine ne sera pas de trop pour secouer le cocotier. Le bouchon a été poussé trop loin.
Les coûts de la santé ont bon dos lorsque l'on voit comment ont été manipulées les primes 2008-2009 pour faire échec à la caisse unique et comment l'on continue à faire payer des augmentations aux assurés de cantons bénéficiant de réserves pharaoniques. Les pertes boursières des caisses maladies n'ont jamais été annoncées officiellement, et font l'objet d'un silence gêné ou de mensonges éhontés.
Il est temps que quelque chose change. On ne peut faire appel à la responsabilité des autres partenaires du système de santé en s'en exonérant soi-même au nom de la concordance.

Écrit par : F.Salina | 02/10/2009

Les commentaires sont fermés.